Détection Covid-19 et suivi de contacts

Des réponses à vos questions

Une nouvelle étape dans le déconfinement progressif se met en place avec le suivi de contacts. La MC y participe. Mais qu’est-ce que cela signifie ?

Le suivi de contacts



Situation personnelle



Le suivi proposé par la MC


Qu’est-ce que le suivi de contacts (ou tracing ou contact tracing) ?

Le suivi de contacts est une méthode de prévention permettant d’identifier les personnes qui ont été en contact avec un porteur, confirmé ou très probable, du Covid-19. Pour dépister rapidement ces personnes, il est utile de les informer qu’elles sont elles-mêmes potentiellement porteuses du virus et de leur donner les conseils adaptés.
La méthode du suivi des contacts n’est pas nouvelle. Elle est utilisée mondialement pour prévenir la propagation de certaines maladies comme la rougeole ou la méningite.
Cette méthode implique la collaboration des personnes infectées par le COVID19, puisqu’il va leur être demandé d’identifier leurs contacts. Cette collaboration est essentielle pour contribuer à ralentir la propagation du virus.

Retour en haut de page

Suis-je obligé de contribuer au suivi de contacts ?

En répondant aux questions des collaborateurs en charge du suivi de contact, vous permettez à vos amis, collègues, connaissances d’être informés à temps. Ce qui leur permettra également d’adapter leurs comportements par rapport aux personnes plus fragiles de leur entourage. C’est ce qu’on appelle briser la chaîne de transmission.
Plus nous identifierons de contacts, plus nous éloignerons le risque d’une nouvelle vague de contamination et éviterons un retour à des mesures renforcées.
Votre contribution n’est donc pas obligatoire mais constitue un acte essentiel de solidarité et de citoyenneté dans la lutte contre le Covid-19.

Retour en haut de page

À partir de quand le suivi de contacts s’enclenche-t-il ?

  • Si votre médecin juge utile de faire un test de dépistage et que, selon lui, votre contamination au Covid-19 est très probable, il avertit immédiatement le contact center et le suivi des contacts débute avant la réception des résultats du test.
  • Si le médecin pense que votre contamination est possible, il attend le résultat du test pour notifier le contact center. Si le résultat est positif, le suivi de contacts débutera : vous et vos contacts recevrez un appel ou la visite de l’un de nos collaborateurs.
  • Si le résultat est négatif, il n’y aura pas de suivi de contacts, à moins que votre médecin ne craigne que le résultat du test ne soit erroné.

Seul votre médecin généraliste peut donc décider d’initier un suivi de contacts.
Dans l’attente du résultat de votre test, ou de la décision du médecin d’initier un suivi, vous serez isolé à la maison. Nous vous recommandons de commencer à faire une liste des personnes avec lesquelles vous avez eu des contacts à partir des deux jours précédant vos premiers symptômes (par exemple : les membres de votre famille, vos collègues, un ami ou une amie avec lequel/laquelle vous avez fait une promenade, le facteur/caissier à qui vous avez parlé…).

Retour en haut de page

Quels contacts seront suivis ?

Si vous êtes porteur du Covid-19 ou que vous présentez des symptômes suspects, il est important de connaître les contacts que vous avez eu dans les deux jours précédant vos premiers symptômes et jusqu’au moment où vous avez commencé votre isolement (famille, collègue, ami.e ou simple connaissance à qui vous avez parlé…).
Autant que possible, votre liste devrait reprendre le nom, le numéro de téléphone, l’adresse postale et l’adresse email de ces personnes.
A aucun moment, les personnes qui seront contactées pour être alertées des mesures qu’elles doivent prendre, ne seront renseignées sur le nom de la personne contaminée avec qui elles ont été en contact.

Retour en haut de page

Dois-je renseigner, dans ma liste de contacts, les personnes qui portaient un masque ?

Il est important de renseigner tous vos contacts, même s’ils portaient des masques. Leur niveau de protection peut dépendre du type de masque et de la façon dont ils le portaient. Vos contacts seront classés en haut risque ou bas risque. Notre collaborateur évaluera le risque en fonction des éléments de votre discussion.
Être donc circonstancié, honnête et détaillé aidera donc les collaborateurs en charge du suivi à évaluer le risque pour les personnes avec qui vous êtes entré en contact.

Retour en haut de page

Et si je ne peux pas me rappeler de tout le monde ?

Il est normal de ne pas se rappeler de toutes les personnes croisées en quelques jours. Essayez de nommer le plus possible de contacts pour qu’ils puissent recevoir les conseils adéquats. C’est d’autant plus important pour les personnes avec lesquelles vous avez eu des contacts étroits (plus de 15 minutes à une distance de moins de 1,5 mètre).
C’est la raison pour laquelle, il est aussi recommandé également de prendre l’habitude de lister ses contacts même si vous ne présentez aucun symptôme.

Retour en haut de page

Est-ce que mon nom sera dévoilé aux personnes que je renseignerai ?

Non, l’anonymat est garanti. Les noms fournis lors de l’entretien vont rejoindre une liste de personnes à appeler. Et votre nom ne sera pas dans les informations reprises sur cette liste.

Retour en haut de page

Comment se passe un appel ?

Nos collaborateurs peuvent vous contacter de différentes manières :

  • par téléphone via le numéro 02/214.19.19
  • par courrier,
  • par email,
  • par SMS via le numéro 8811

Ce sont les seuls numéros qui seront utilisés. Vous pouvez d’ores et déjà les enregistrer dans votre téléphone, des arnaques circulant déjà à partir d’autres numéros de téléphone. Il est important de savoir que les collaborateurs mandatés pour le suivi des contacts ne vous demanderont jamais des informations personnelles. Ils ne vous annonceront pas non plus que vous êtes testé positif au Covid-19, cette annonce étant la prérogative unique du médecin.
Si vous ne répondez pas aux appels, un collaborateur peut se rendre à votre domicile.

Retour en haut de page

Comment les autorités sont-elles informées de ma contamination ?

Si vous présentez des symptômes suspects, restez chez vous et prenez contact avec votre médecin généraliste. S’il pense que vous êtes contaminé, il vous prescrira un test et vos données seront automatiquement envoyées vers la base de données sécurisée. Le contact center ne sera notifié que si le résultat de votre test est positif. Dans des circonstances exceptionnelles, votre médecin pourra transmettre vos données immédiatement au contact center pour que le suivi des contacts puisse débuter plus rapidement. Cela ne concerne que les cas Covid-19 très probables. Votre médecin généraliste vous communiquera les résultats de votre test, qu’ils soient positifs ou négatifs.

Retour en haut de page

Mes données sont-elles protégées pendant le suivi de contacts ?

Vos données, ainsi que les données de personnes que vous renseignez, sont traitées de manière totalement confidentielle. Elles sont placées dans une banque de données par l’Institut belge de santé, Sciensano.
L’information que vous transmettez sera utilisée pour :

  • identifier les patients concernés et les contacter.
  • fournir des informations aux services de prévention et d’inspection sanitaires des régions.
  • permettre une recherche scientifique, statistique et de support à la politique.
L’accès à vos données personnelles est limité :
  • au centre d’appel
  • aux services de prévention et d’inspection sanitaires des régions
  • aux scientifiques liés au COVID-19 Risk Assessment Group.

Tous ces acteurs, ainsi que les techniciens de Sciensano qui entretiennent la banque de données, sont tenus de traiter vos données en toute confidentialité.

Retour en haut de page

Et après, que deviennent ces données ?

Toutes les données à caractère personnel seront effacées avant le 9 juin 2020.
Les données destinées à la recherche scientifique seront conservées jusqu’à 30 ans après le décès du patient, dans un environnement distinct et sous forme anonyme.

Retour en haut de page

Comment repérer les tentatives de fraude ou d’arnaque ?

La Police fédérale a récemment renseigné que des personnes malveillantes profitaient de la période actuelle pour tester de nouvelles méthodes. En effet, comme le processus de suivi de contacts est enclenché, les escrocs se font passer pour les collaborateurs des mutualités ou des call centers en charge des appels. Ils envoient des SMS ou passent des coups de fil lors desquels ils essayent de vous soutirer des informations sensibles (coordonnées bancaires, numéro de sécurité sociale, informations sur votre vie personnelle) qu’ils pourront réutiliser ensuite pour une usurpation d’identité.
Il est donc important de savoir que les collaborateurs mandatés pour le suivi des contacts ne vous demanderont jamais ces informations personnelles. Ils ne vous annonceront pas non plus que vous êtes testé positif au Covid-19, cette annonce étant la prérogative unique du médecin.
En cas de doute, vous pouvez demander que l’on vous recontacte plus tard et vérifier d’abord avec votre médecin si des informations ont bien été transmises pour un suivi vous concernant.
Les seuls numéros utilisés pour vous contacter dans le cadre du suivi des contacts sont les suivant :

  • par téléphone via le numéro 02/214.19.19
  • par SMS via le numéro 8811

Si vous êtes contacté pour un suivi de contacts par un autre numéro, ne répondez pas aux questions qui vous seront posées.
Si vous avez été victime, déposez plainte dans votre commissariat ou sur pointdecontact.belgique.be.

Retour en haut de page

Est-ce que je risque des sanctions si l’on se rend compte, lors de l’appel, que je n’ai pas correctement appliqué les mesures de confinement ?

Absolument pas. Les informations que vous transmettez ne seront pas utilisées pour vérifier que vous respectez bien les mesures. Elles ne sont pas partagées avec la police, la Justice ou un autre service de contrôle.
Il est crucial que le suivi de contact soit le plus fidèle à la réalité, peu importe les raisons et les circonstances qui vont ont amené à avoir des contacts avec d’autres personnes. L’enjeu sanitaire est en effet très important.

Retour en haut de page

Pourquoi faisons-nous un suivi de contacts seulement maintenant ?

Pendant le pic, il était impossible de mettre en place ce système de suivi, tout simplement parce que le nombre de personnes à contacter était beaucoup trop important que pour pouvoir être géré. Lors de cette phase de l’épidémie, plus calme, cette méthode contribuera à identifier à temps une nouvelle circulation du virus et permettra de mettre les choses en place pour enrayer les chaînes de transmission.
Cela signifie également qu’un éventuel retour en confinement dépend de l’application de tout à chacun des mesures recommandées pour éviter un second pic épidémique et donc de la collaboration pleine et entière de la population au suivi de contacts.

Retour en haut de page

Puis-je aller travailler si j’ai été en contact avec une personne testée positive au Covid-19 ?

Si votre contact était prolongé et rapproché (par exemple, avec un collègue qui est assis près de vous au bureau), avec une personne testée positive au Covid-19, vous devez vous isoler à domicile pendant 14 jours. Vous ne pouvez pas vous rendre sur votre lieu de travail pendant cette période, mais le télétravail est évidemment permis.
Si vous travaillez dans un secteur essentiel (par exemple, en tant qu’infirmier.e), il peut vous être demandé d’aller travailler si c’est nécessaire pour garantir la continuité des soins. Si cela arrive, des conditions strictes devront être respectées, dont votre employeur devra vous informer.
Si votre contact était bref (par exemple, avec un collègue assis loin de vous au bureau), vous ne devez pas vous isoler, mais vous devez suivre les gestes barrière de manière encore plus stricte. Il est préférable de travailler depuis votre domicile, mais si ce n’est pas possible couvrez-vous le nez et la bouche avec un masque.
Dans tous les cas, en cas d’apparition de symptômes suspects (fièvre, toux, difficultés respiratoires), isolez-vous et appelez votre médecin.

Retour en haut de page

Serai-je testé.e si j’ai eu des contacts avec quelqu’un qui est maintenant malade ?

Si le contact était bref et que vous ne présentez pas de symptômes, vous serez contacté.e mais vous ne serez pas testé.e. Si vous présentez des symptômes, appelez votre médecin généraliste, qui déterminera si un test est nécessaire.
Si vous avez eu un contact prolongé et rapproché et que vous avez de nombreux contacts avec des personnes à risques (par exemple : avec des personnes de plus de 65 ans), vous serez testé.e après vos 14 jours d’isolement à la maison. Si vous avez des symptômes, appelez votre médecin généraliste. Il déterminera s’il est nécessaire que vous passiez un test de laboratoire.

Retour en haut de page

J’ai un contact avec une personne qui a eu un contact à haut risque. Suis-je moi-même une personne qui a eu un contact à haut risque ?

Non, seuls comptent les contacts directs avec des personnes positives au Covid-19 ou qui présentent des symptômes suspects.

Retour en haut de page

Puis-je contacter le centre de suivi de ma propre initiative ?

Non, ce sont les médecins qui ont accès au Centre de suivi. En cas de doute ou de symptômes, vous pouvez donc vous isoler et appeler votre médecin traitant qui suivra la procédure prévue et vous renseignera la marche à suivre.

Retour en haut de page

Que dois-je faire si je suis en isolement à domicile parce que je suis malade ?

Appelez votre médecin généraliste pour l’informer des symptômes que vous observez. Si le médecin soupçonne une contamination au Covid-19, il vous fera passer un test à l’hôpital ou éventuellement le fera lui-même. Votre numéro de téléphone vous sera également demandé à ce moment.
Restez à la maison minimum 7 jours. Si vos symptômes durent plus longtemps, restez à la maison plus longtemps.
Ne quittez pas votre maison. Cela veut dire que vous ne pouvez pas faire les courses ni aller vous promener. Vous pouvez vous faire livrer vos courses ou demander à quelqu’un de votre entourage de les faire pour vous. Vous pouvez aller dans votre jardin ou sur votre terrasse et relever votre boite aux lettres.
Évitez tout contact avec les personnes à risque.
Isolez-vous au maximum des personnes qui vivent sous le même toit que vous. Dormez et mangez séparément si possible.
Aérez régulièrement l’espace dans lequel vous séjournez.

Retour en haut de page

Que dois-je faire si je suis en isolement à domicile parce que j’ai eu un contact à risque ?

Restez 14 jours à la maison et décontaminez les surfaces fréquemment touchées telles que les poignées, les robinets, la table et aérez régulièrement les pièces.
Il est préférable de ne pas quitter votre domicile. Pour les achats strictement nécessaires tels que la nourriture et les médicaments, vous pouvez aller dehors si personne n’est disponible. Portez toujours un masque et évitez tout contact. Vous ne recevrez pas de visiteurs chez vous.
Appelez votre médecin généraliste dès que vous présentez des symptômes, si cela arrive.

Retour en haut de page

Que dois-je faire si je suis en isolement à domicile parce que j’ai eu un contact à risque et que je suis prestataire de la santé ?

Il est préférable de rester à la maison, mais si votre employeur vous le demande explicitement, vous pouvez continuer à travailler lorsque cela est absolument nécessaire pour les soins et qu’il n’y a pas d’autres solutions. Cependant, vous devez porter l’équipement de protection nécessaire. Ce faisant, il faut respecter des conditions d’hygiène et de protection strictes, que votre employeur examinera avec vous.
Le collaborateur de suivi vous recontactera à intervalles réguliers pour suivre l’évolution de votre situation.

Retour en haut de page

Je vis avec une personne « fragile » et j’ai eu des contacts avec une personne porteuse du Covid-19. Dois-je prendre des précautions particulières ?

Il est recommandé d’appliquer les conseils d’isolement autant que possible : vous isoler, rester dans une pièce différente, ne pas dormir ensemble, utiliser des installations sanitaires séparées, des couverts séparés, ventiler votre habitation régulièrement.

Retour en haut de page

Mes proches sont-ils également confinés si je le suis ?

Si vous êtes porteur du COVID19, ils devront se mettre en isolement pendant 14 jours.
Les mesures d’isolement pour les personnes porteuses du virus et les personnes avec lesquelles elles ont eu des contacts « à haut risque » sont renforcées par rapport à la phase précédente de confinement. Les personnes qui partagent le quotidien et vivent sous le même toit qu’une personne porteuse du virus sont désormais considérées comme des contacts à haut risque.

Retour en haut de page

Pourquoi la MC a-t-elle accepté de prendre en charge les appels et visites à domicile dans le cadre de ce suivi de contacts ?

La MC n’a pas hésité à s’investir dans cette mission. Elle est dans la ligne de nos missions quotidiennes et permet à l’ensemble des citoyens un traitement dans le plus strict respect de la confidentialité de ses données. Nous mettons donc à disposition nos services et notre expertise pour aider à la réussite de la sortie progressive du confinement. Parce que la MC c‘est :

  • L’expertise :
    • en matière de santé et bien-être. La prévention et la promotion de la santé font partie de nos missions
    • en matière d'accompagnement des membres dans des dossiers complexes
    • en matière d'approche sociale
    • en matière de contact régulier avec les acteurs de la santé.
  • La confidentialité : nous gérons au quotidien les données santé de citoyens en garantissant la confidentialité et la sécurité.
  • L’humanité nécessaire pour ce genre de mission.

Nous pouvons garantir un suivi optimal en mettant nos compétences au service du plus grand nombre. Être contacté par nos collaborateurs, c’est avoir la certitude d’un accompagnement professionnel et humain dans le respect de votre vie privée.
C’est un moment qui peut faire peur, tant pour la personne déclarée positive au Covid-19 qui doit accuser le coup, que pour les personnes qui seront contactées par la suite. Ces appels nécessitent professionnalisme et empathie, et nous savons nos équipes totalement expérimentées pour mener cette mission à bien.
Nous pouvons en outre garantir au citoyen un suivi respectueux de sa vie privée.
La solidarité, c’est aussi participer, chacun à son niveau, au bien-être collectif.
Et la solidarité, à la MC, c’est ce qui nous anime, c’est le cœur de notre métier.
Voilà pourquoi nous sommes volontaires.

Retour en haut de page

Quel va être le rôle de la MC ?

En Wallonie


Concrètement, des collaborateurs MC participeront aux missions du call center et de terrain. Ils seront chargés de contacter les personnes contaminées et de les aider à cartographier leurs contacts récents. Ils contacteront ensuite les personnes potentiellement contaminées et leur donneront des recommandations sur ce qu’il convient de faire. De cette façon, ils accompagneront les patients et leurs contacts afin de réduire les risques et d’assurer leur protection ainsi que celle de leur entourage. La plupart des collaborateurs travailleront par téléphone, mais il y aura aussi des « conseillers de terrain ». Ceux-ci se rendront sur place en cas de situations complexes ou auprès des personnes plus difficiles à joindre par téléphone.

À Bruxelles


Des collaborateurs MC participeront aux « actions de terrain ». Dans les cas où une personne contaminée n’est pas joignable par téléphone ou dans des situations plus complexes, des collaborateurs MC se rendront au domicile de la personne afin de lui donner les recommandations et de l’aider à cartographier ses contacts récents. Lorsqu’il s’agit d’une personne potentiellement contaminée, le rôle du collaborateur de terrain sera alors de l’accompagneront afin de réduire les risques et d’assurer sa protection ainsi que celle de son entourage.

Retour en haut de page

Qui sont les collaborateurs MC qui vont prendre contact avec moi ?

Ce sont des professionnels du conseil (conseillers mutualistes assistants sociaux, personnel paramédical, gestionnaires de dossiers…) qui sont tous soumis au secret professionnel dans le cadre habituel de leur activité. Traiter des appels de ce type reste dans la droite ligne de ce qu’ils font déjà au quotidien.

Retour en haut de page

On parle de visites à domicile, mais celles-ci sont-elles sans risque ?

La visite à domicile aura lieu uniquement si les autres moyens de communication (téléphone, GSM, e-mail) n’ont pas été concluants. Il y a donc peu de cas où le déplacement à domicile sera nécessaire. Mais s’il doit avoir lieu, toutes les mesures de précaution seront prises pour garantir votre sécurité et celle des collaborateurs.
Ils recevront un kit par contact comprenant 2 masques jetables (un pour vous un pour eux) et du gel hydroalcoolique. La meilleure défense contre le virus reste l’application stricte des gestes de protection (port du masque, lavage des mains, toux dans le creux du coude et distance d’1,5m).
Pour compléter ces mesures, vous pouvez également laisser une fenêtre ouverte pour une bonne aération de la pièce durant l’entretien.

Retour en haut de page

Et si j’ai encore d’autres questions ?

Nous vous invitons à compléter notre formulaire de contact en ligne ou à appeler le numéro gratuit 0800 10 9 8 7 pour toutes les questions relatives au suivi effectué par la MC.
Pour toutes vos questions liées au Covid-19, le site web info-coronavirus.be et le 0800 14 689, créés par les autorités fédérales restent à votre disposition.

Retour en haut de page