Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Mutualités et responsabilité sociétale : les deux font la paire

Au centre du système de protection sociale et acteur de santé incontournable, la MC agit dans une perspective de santé durable. Elle veille à être proactive, à conseiller et accompagner ses membres. Son action est tournée vers chacun d’eux et s’inscrit aussi dans une démarche collective pour le bien-être de tous. En mettant le patient et la population en position centrale de son action, elle porte une réelle responsabilité sociétale. Pour apporter des réponses pertinentes, elle doit se doter d’outils permettant de mieux appréhender la réalité.

La Mutualité chrétienne compte plus de quatre millions de membres de Ostende à Arlon. Ils constituent un large panel de la société belge et peuvent livrer de nombreuses indications sur la santé de la population et son bien-être. Si l’analyse statistique s’est progressivement imposée au fil du temps, dans tous les domaines de la vie quotidienne pour évaluer, construire, élaborer des politiques et stratégies... il en est de même pour les soins de santé. Anonymes, globalisées, croisées avec des indicateurs démographiques ou géographiques, les données chiffrées de la mutualité fournissent des renseignements essentiels en matière de consommation de soins par exemple. Ceux-ci aident à comprendre les comportements de la population, à promouvoir la prévention, à détecter les besoins sur le terrain et surtout à agir plus efficacement.

De l’expertise...

Grâce à des statistiques précises, la mutualité peut intervenir avec pertinence dans le débat sociétal. Les statistiques contribuent ainsi à la vitalité du débat démocratique en amenant davantage d'objectivité. Elles sont indispen - sables pour l’élaboration des politiques publiques. Dans notre modèle de cogestion et de concertation au sein de l’Inami, elles occupent une place importante pour définir les enjeux qui traversent le secteur des soins de santé et participer ainsi à la défense des intérêts de nos membres et de la population en général.

Les indicateurs que possède la mutualité nous éclairent sur les inégalités face à la santé. Malgré l’importante amélioration de l’état de santé de la population en générale, tout le monde n’en profite pas de façon égale. Le niveau d’éducation, le niveau socio-économique, les conditions de vie sont autant de facteurs qui influent sur l’état de santé. À l’heure où des mesures d’économie importantes sont prises sur le budget des soins de santé, il s’agit d’être attentifs à ce que ces décisions ne fragilisent pas davantage les plus précaires d’entre nous. Il faut donc pouvoir poser des actes, revendiquer, négocier pour initier le changement et influer sur le débat dans ce sens.

... à l’expression publique, l’ancrage et l’action

Depuis les données statistiques et les constats de terrain vers la parole politique et les actions, le chemin est souvent long. Aussi il est important que ce cheminement vive dans la Cité, auprès des acteurs socio-sanitaires et des citoyens. « Voir, juger, agir » résumait le Cardinal Cardijn dans une méthode d'action qui a inspiré et inspire encore les organisations sociales chrétiennes. Cette méthode qui vise la transformation sociale, bien qu’ancienne, garde toute sa pertinence pour soutenir l’action de la mutualité.

Ainsi, par exemple, depuis 2014, la Mutualité chrétienne du Brabant wallon publie un baromètre de la santé. Avec ce travail, la mutualité fait le point sur l’accès aux soins et à la santé au sein de la Province. Ce baromètre éclaire les enjeux relatifs à la santé (diabète, invalidité, santé mentale, consommation de médicaments, vieillissement...). Il fait également le point sur l’offre, l’accès et l’organisation des soins de santé (prestataires, conventionnement, hospitalisation, 1re ligne de soins, maisons de repos, mobilité...) et analyse les résultats tantôt en les mettant en perspective par rapport à la Wallonie ou la Belgique, tantôt en zoomant commune par commune.

Connecté aux réalités de vie

La sortie de ce travail est l’occasion de porter une parole publique sur les difficultés relatives à l’accès aux soins et à la santé dans la région et de pointer des problématiques ou risques dans certaines partie de la province ou sur certaines pathologies alors que des données plus macros ne les laisseraient pas apparaître. Ces constats peuvent aussi guider les actions de sensibilisation et de promotion de la santé, et permettre d'adopter une méthodologie plus appropriée, de cibler davantage certains publics, de développer des partenariats plus adaptés.

Ce type de projet ne peut se mener qu’en lien avec le terrain, en travaillant avec les acteurs de proximité. Il s’agit donc de structurer des partenariats locaux avec les acteurs publics et associatifs, les prestataires et acteurs socio-sanitaires, avec bien entendu les professionnels et les volontaires de la mutualité.

À travers cet exemple régional, on peut constater combien les données que possède la mutualité peuvent éclairer et confronter les politiques de santé publique. Le Pacte d'avenir signé en décembre dernier entre les mutualités et les pouvoirs publics, à l'initiative de la Ministre fédérale de la Santé, obligera à être plus attentifs encore à ces informations pour développer des actions de terrain qui auront un effet direct sur la santé de la population. En effet, l’atteinte d’objectifs de santé est un élément important et novateur avec ce Pacte. Un beau défi à relever dans les mois et années futures pour la MC qui a l’ambition d’être un véritable partenaire santé, proche de ses membres, et qui les accompagne tout au long de leur existence.

Frédéric Possemiers, directeur de la MC Brabant wallon