Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Le séjour de convalescence, insuffisamment (re)connu !

La MC est pionnière dans le développement des séjours de convalescence. Trop peu connue, la possibilité de prendre du repos dans une structure adaptée est en effet une réponse indispensable aux défis de notre temps. Alors que la durée de séjour à l'hôpital se réduit. Alors que les besoins d'aide et de soins vont croissants… Or, les pouvoirs publics n’investissent pas suffisamment dans cette approche.

Un des enjeux majeurs pour notre pays dans les années à venir consiste en l’accompagnement du vieillissement de la population. Il doit permettre à chacun de choisir ce qui est le mieux pour lui, parmi une offre suffisamment étendue. C'est dans cette perspective que la MC s’inscrit. Elle soutient les initiatives qui visent une prise en charge maximale à domicile, mais aussi toutes celles qui participent à rendre le plus harmonieux possible le trajet entre les structures de soins, les hôpitaux et le retour à la maison… Un réel défi !

Augmentation des besoins après l’hospitalisation

La réduction des durées de séjour à l’hôpital augmente les besoins à leur sortie et déplace l’investissement dans les soins : ce qui était investi à l’hôpital doit de plus en plus être consacré à l’accompagnement du patient en dehors de celui-ci. On le constate en effet dans nos services de soins infirmiers à domicile ou d’aide à la vie journalière : après une hospitalisation, le patient a besoin, plus qu’avant, d’être accompagné pour lui permettre une guérison complète et un retour à l’autonomie… Et ce, particulièrement quand il s’agit d’un patient âgé. La fin d'un séjour hospitalier ne signe pas nécessairement la fin des besoins de soins et d'aide.

Une aide méconnue

Ainsi, le séjour de convalescence s’avère souvent un temps indispensable entre l'hôpital et le domicile. Pourtant, la "conva" – comme on dit dans le secteur – est méconnue et n’apparaît pas toujours spontanément comme une solution dans l’esprit des familles voire dans le chef du personnel soignant ou des assistants sociaux des hôpitaux. Une partie du défi réside donc aussi dans l’information.

La MC a créé trois centres de convalescence : à Spa Nivezé, à Ter Duinen et à Hooidonk. Ces structures "Séjours & Santé" sont jusqu’ici uniques dans le paysage belge. Elles offrent aujourd'hui bien plus qu'un accueil de transition entre l’hôpital et la maison. Illustration avec le centre le mieux connu au Sud du pays : Nivezé.

Coup d'oeil sur Nivezé

Le Centre permet une revalidation et une rééducation fines, grâce à une équipe de kinésithérapeutes spécifiquement formés à des pathologies relevant de la cardiologie, la neurologie, l'orthopédie, la rhumatologie, etc. Une équipe d’infirmiers formés en hôpital favorise la continuité des soins pour les résidents. De même, les rencontres et les liens sont encouragés : entre patients lors des repas ou des animations, avec le personnel soignant à l'écoute. Améliorer le bien-être psychique des patients, c'est aussi participer à leur bien-être physique. L'environnement invite au ressourcement, une mise au vert agréable pour les patients, comme pour tout un chacun (le lieu est accessible à tous, pour prendre un verre, organiser une réunion…).

À l'avenir, le Centre de Nivezé, qui accueille aussi des séjours de détente en groupe, en famille ou individuels, voudrait se positionner aux côtés des aidants proches. Il propose depuis peu de les accueillir pour des séjours de repos. La MC soutient cette dynamique.

À quand un statut pour les maisons de convalescence ?

Constamment, la MC et ses centres de convalescence réfléchissent à faire évoluer la manière de répondre aux besoins de la population, tant via des services propres qu’en entreprenant avec d'autres acteurs. L’acteur politique a, ici, un double-rôle à assumer. D'abord, il a la capacité de mettre en réseau et d'encourager les partenariats entre les différentes structures de soins. Surtout, il doit renforcer la cohérence de l’offre en y apportant un soutien... Or ce soutien fait défaut aujourd’hui, particulièrement en Wallonie. À quand une reconnaissance par les autorités régionales du statut de maison de convalescence ainsi qu'un financement ? Cela nous semble être le corollaire de la réduction des durées d’hospitalisation et du souhait de renforcer les soins à domicile. Cela serait également en cohérence avec l’évolution des besoins de la population. La Flandre l’a déjà compris. À quand en Wallonie et en Région bruxelloise ?

Fidèle à sa philosophie et ses valeurs, la MC est soucieuse de renforcer la cohérence de l’offre de soins et ce, avant tout, pour le bien-être du patient, sa guérison, son autonomie, ses liens de proximité. Les séjours de convalescence ont toute leur place dans une politique de santé moderne. La MC continuera à soutenir les centres de convalescence et toute initiative qui contribue au bien-être du patient… Mais nous attendons du politique qu’il ne tarde plus à reconnaître et encourager cette approche comme elle le mérite.

Valérie Notelaers // directrice de la MC Liège