Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Rapport annuel 2014 de l'Alliance nationale des Mutualités chrétiennes

La Mutualité chrétienne (MC) met à votre disposition son rapport annuel au format PDF.

Le rapport annuel est toujours publié dans le dernier trimestre de l'année suivant l'année d'exercice.

Téléchargez le rapport complet 2014 (PDF)

Avant-propos

1 600 euros. C’est le montant que vous payez en moyenne chez le dentiste pour une nouvelle dent avec sa racine, comme le révèle une enquête MC relative au coût des traitements les plus courants. L’orthodontie s’élève en moyenne à 1 500 euros. Ce sont là des chiffres qui passent mal, car ce montant est entièrement à votre charge.

Rien d’étonnant donc à ce que 4 Belges sur 10 jugent les soins dentaires difficiles à payer. Pour remplacer une seule dent gâtée, la plupart des gens doivent débourser plus d’un mois de salaire, et reportent donc souvent leur visite chez le dentiste. Mais tout le monde n’a-t-il pas droit à une dentition belle et saine ?

Poser la question, c’est y répondre. La MC plaide depuis longtemps pour le renforcement de l’assurance maladie. En attendant que les choses évoluent, nous avons-nous-mêmes entrepris des actions. Avec nos avantages complémentaires, nous prévoyons une intervention pour l’ortho¬dontie. De nombreuses régions interviennent également dans les frais de prothèses amovibles, couronnes, bridges et implants.

Et, à la MC, vous pouvez vous assurer de manière complémentaire. Ces dernières années, deux nouveaux produits ont vu le jour : Dento+ en Wallonie et le CM-MediKo Plan en Flandre. Tous deux prévoient des interventions complémentaires pour l’orthodontie, les prothèses et les implants dentaires, ainsi que pour la parodontologie.

Dans un monde idéal, nous n’aurions pas besoin de ces assurances et interventions complémentaires, car l’assurance maladie légale offrirait la possibilité de mieux rembourser ces soins dentaires.

Mais avec les défis financiers qui nous attendent, ce monde idéal ne sera pas pour demain. Nous aimerions qu’il en soit autrement, mais l’assurance maladie se trouve aujourd’hui sous pression. L’accord de libre-échange entre l’Europe et les États-Unis en est un autre exemple. Loin de notre quotidien, croyez-vous ? Hélas, il n’en est rien.

Car si nous n’y prenons pas garde, les soins de santé et l’assurance maladie risquent de se retrouver aux mains du secteur privé. Si vous êtes capable de le payer, vous irez dans un bon hôpital. Mais si vous avez moins de chance, vous devrez vous contenter d’une moindre qualité. Nous serons alors très loin du modèle solidaire qui a fait ses preuves depuis plus de 100 ans.

Ce sera à nous de continuer à démontrer cette valeur ajoutée. En veillant ensemble à un service d’excellence. En prouvant, jour après jour, que nous faisons la différence en tant que mutualité. En nous battant sans cesse pour des soins de santé de qualité et accessibles financièrement pour tous.

Jean Hermesse, Secrétaire général et Luc Van Gorp, Président

Téléchargez le rapport complet 2014 (PDF)