Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Amygdales et végétations

Les amygdales peuvent être le fait d'inflammations diverses. Enflées, elles sont appelées « végétations adénoïdes ». Le type d'inflammation des amygdales peut provoquer d'autres maux à répétition, comme des otites par exemple.

Les amygdales

Il existe plusieurs sortes d'amygdales aussi appelées tonsilles. Celles que l'on peut voir de part et d'autre de la luette sont appelées amygdales palatines. Il en existe d'autres, plus petites : les amygdales linguales (à la base de la langue), pharyngées à l'arrière-fond des fosses nasales (appelées végétations adénoïdes lorsqu'elles sont enflées), vélopalatines (derrière le voile du palais) et tubaires (autour des orifices de la trompe d'Eustache). Ce sont essentiellement les amygdales palatines et les végétations adénoïdes qui, par leur emplacement, sont mises en cause lors d'infections à répétition.

Les amygdales interviennent dans la défense de l’organisme contre les microbes. Elles fabriquent des globules blancs, et plus particulièrement les lymphocytes, et des anticorps constituant ainsi une barrière pour les microbes limitant leur accès aux voies respiratoires supérieures. Après les avoir captés, les amygdales vont lancer le signal de production d'anticorps pour les détruire. Leur « identité » sera enregistrée dans la mémoire du système immunitaire pour les reconnaître lors d'une exposition future, et réagir efficacement.

Cependant, lorsque l'on est atteint d'infections répétées, comme les amygdalites (infection des amygdales, essentiellement palatines et linguales, très fréquentes chez les enfants de moins de 10 ans), les otites ou les rhinopharyngites, les amygdales peuvent s'affaiblir et devenir elles-mêmes des foyers d'infection. Dans ce cas, l'ablation peut être envisagée.

Les végétations

Lorsque les amygdales pharyngées sont enflées, elles sont appelées végétations adénoïdes. Elles sont situées près des trompes d'Eustache qui assurent l’équilibre de pression au niveau de l’oreille moyenne (par exemple au décollage ou à l’atterrissage d’un avion). Ces végétations peuvent les encombrer et provoquer ainsi des infections répétées des oreilles : les otites, et entraîner, lorsqu’elles deviennent chroniques, une baisse de l’acuité auditive. Elles peuvent aussi bloquer l'entrée de l'air du nez vers la gorge et rendre la respiration par le nez difficile. La personne va alors respirer par la bouche, ce qui peut en assécher les muqueuses qui pourraient s'irriter. Pour l'enfant, une conséquence moins connue est le risque d'un mauvais développement du maxillaire : cela se traduira concrètement par un mauvais emboîtement entre les dents supérieures et inférieures et rendre la mastication moins efficace. De plus, vu que la bouche doit rester en permanence entrouverte, la mâchoire inférieure va devoir adopter une position relâchée inhabituelle, ce qui va troubler la tonicité de sa musculature.

Direction médicale de la Mutualité chrétienne