Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Parcours de l'incapacité de travail : de la déclaration à l'invalidité

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Aide d'une tierce personne

Si vous êtes en incapacité de travail et que votre état de santé justifie le besoin d'une aide pour accomplir certains actes de la vie quotidienne, il est possible de bénéficier d'un complément financier à vos indemnités d'incapacité de travail : il s’agit de l’allocation forfaitaire pour l’aide d'une tierce personne. Si vous pensez être dans cette situation, parlez-en à votre médecin-conseil ou au service social de votre mutualité.

Reconnaissance

La reconnaissance se fait par le médecin-conseil. Celui-ci va évaluer le besoin d'aide d'une tierce personne en fonction de votre perte d'autonomie dans certaines activités de la vie quotidienne. Pour plus d’informations, contactez votre médecin-conseil ou le service social de votre mutualité.

Vous pouvez obtenir la reconnaissance d’une aide sous certaines conditions :

  • La reconnaissance est applicable à partir du 1er jour du 4e mois d'incapacité de travail et ce, pour une durée de minimum 3 mois (éventuellement renouvelable en faisant la demande avant l’expiration de la période reconnue).
  • Le médecin-conseil évaluera votre degré de dépendance pour des activités de la vie quotidienne. Un score de minimum 11 points sur un total de 18 points vous donne droit à une intervention forfaitaire.
  • L'aide ne peut pas être octroyée aux patients qui sont en maison de repos (MR), en maison de repos et de soins (MRS), en centre de convalescence ou à l'hôpital.

Montant de l'intervention

Pour les salariés et les indépendants, qu’ils soient chef de famille/cohabitant ou isolé, l’allocation forfaitaire (en raison de la perte d’autonomie subie) pour l’aide d'une tierce personne s’élève depuis le 1er octobre 2017 à 21,85 €/jour à partir du 4e mois d’incapacité (ce montant peut être indexé). Ce supplément d’indemnités pour l’aide d’un tiers n’est pas imposable.

A noter aussi qu'en octobre 2017, les salariés recevront une allocation unique de rattrapage avec effet rétroactif au 1er mai 2017 qui s'élève à 1,02€/jour du 1er mai 2017 au 31 mai 2017 et à 1,04€/jour du 1er juin 2017 au 30 septembre 2017 (ce supplément d’indemnités pour l’aide d’un tiers n’est pas imposable).


Important : en cas d’hospitalisation ou d’hébergement en maison de repos et de soins, l’aide d'une tierce personne est suspendue en principe dès le 1er jour du 3e mois d’hospitalisation jusqu’à la fin de celle-ci. La suspension de cette aide a lieu également dès le 1er jour en cas de détention ou d’internement.

Remarque : pour des invalides vivant dans le même ménage, il faut être attentif aux conséquences financières. En effet, l'aide d'une tierce personne pour l'un des deux peut être fiscalement défavorable au couple (une fois la reconnaissance accordée, il n'est pas possible de l'annuler).

Enfin, pour disposer d'une information plus complète, nous vous invitons également à consulter :

Pour plus d’informations, contactez votre conseiller mutualiste ou notre centre d’appels gratuits au 0800/10 9 8 7.