Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

La contraception chez les adolescents

La Mutualité chrétienne a conçu une brochure spécifiquement destinées aux ados. Elle explique tout ce qu’il faut savoir sur la contraception quand on est jeune : Sex-Appeal, Pilules & Cie (PDF).

C'est dès ses premières règles (qui suivent la première ovulation) que la jeune fille peut être enceinte. Il est donc important d’utiliser un moyen contraceptif dès qu'il y a des rapports sexuels. En effet, une adolescente réglée, même très jeune, même si ses cycles sont irréguliers ou très longs, produit un ovule à chaque cycle.

Si tu choisis de consulter ton médecin de famille, un autre médecin ou un centre de planning familial, tu peux le faire sans l'autorisation de tes parents. Le secret médical t’est garanti.

Le médecin peut pratiquer le tiers-payant (c'est-à-dire se faire payer immédiatement par la mutuelle), à condition que tu lui présentes ta carte SIS ou une vignette de mutuelle.

Le site www.loveattitude.be présente la liste des centres de planning familial en Wallonie et à Bruxelles, ainsi qu’une vidéo montrant les différents moyens contraceptifs disponibles, avec des explications claires.

Pour être protégé à la fois d'une grossesse non désirée et d'une maladie sexuellement transmissible (MST), il faut choisir un moyen qui cumule les deux effets (préservatif + spermicide) ou combiner un préservatif et un autre moyen contraceptif comme la pilule contraceptive.

Des moyens contraceptifs gratuits pour les jeunes filles

Certaines pilules, stérilets, patchs, implants, etc. sur ordonnance sont délivrés gratuitement (ou mieux remboursés) aux jeunes femmes âgées de moins de 21 ans, en ordre de mutuelle. Le pharmacien applique la gratuité sur présentation de la carte d'identité ou de la carte isi+. Dans de rares cas, il faudra payer une contribution, qui sera remboursée ensuite par la mutuelle : c'est le cas par exemple pour une pilule du lendemain délivrée sans prescription d'un médecin. Attention, l'intervention de la sécurité sociale (mutuelle) ne couvre pas la totalité du prix de tous les moyens contraceptifs disponibles ; pour cette raison, certaines pilules ne sont pas totalement gratuites. Tu peux consulter la liste des moyens contraceptifs avec le montant de l'intervention.

Ta mutualité t’offre aussi un remboursement à l’achat de différents moyens de contraception.

Infor Santé / mongeneraliste.be