Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

La stérilisation

La stérilisation est un moyen efficace, même radical, de prévenir une grossesse. Mais cette méthode doit être envisagée comme un moyen définitif. En effet, le caractère réversible de la stérilisation n’est pas garanti, c’est pourquoi cette méthode n’est proposée que dans certains cas. Le plus généralement, elle est envisagée avec les hommes et les femmes ne souhaitant plus avoir d’enfant, du fait de leur âge ou du nombre d’enfants qu’ils ont déjà, mais pas uniquement.

La stérilisation féminine

Le principe de la stérilisation féminine est d'interrompre le passage par les trompes de Fallope qui partent des ovaires et rejoignent l'utérus. C'est le long de cet itinéraire que, chaque mois, au moment de l'ovulation, l'ovule à maturité gagne l'utérus et fait éventuellement la rencontre d'un spermatozoïde. C'est donc un endroit critique pour la fécondité.

La stérilisation ne modifie par le fonctionnement hormonal ; le cycle reste identique et les règles apparaissent chaque mois.

La stérilisation se fait généralement par laparoscopie, sous anesthésie générale. L'intervention consiste soit à sectionner les trompes, soit à les ligaturer (clip), soit encore à les obturer à l'aide d'un « bouchon ». Elle ne nécessite qu'une hospitalisation courte (1 à 2 jours) ou se fait même en ambulatoire (retour à domicile le jour même).

Attention, la stérilisation ne protège pas des MST.

La stérilisation masculine

Le principe de la stérilisation masculine est d'interrompre les canaux déférents, qui partent des testicules et amènent les spermatozoïdes dans la vésicule séminale où se constitue le sperme.

Après l'intervention, il faut en général attendre 2 à 3 mois avant d'être sûr que le sperme ne contient plus de spermatozoïdes. L'intervention, appelée vasectomie, se fait sous anesthésie locale. Une petite incision dans la peau du scrotum (les bourses) permet d'accéder aux canaux déférents et de les ligaturer ou de les sectionner.

La vasectomie ne modifie par le fonctionnement hormonal et ne change rien à l'érection ni à l'éjaculation.
Un contrôle du sperme est nécessaire pour contrôler que celui-ci ne contient plus de spermatozoïdes.

Attention, la stérilisation ne protège pas des MST.

Infor Santé / mongeneraliste.be