Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Cures détox : bon ou mauvais plan ?

Après les fêtes de fin d’année et leurs excès alimentaires, de nombreux magazines santé proposent des régimes dits « détox ».

Centrés sur certains aliments à consommer en jus ou en potages (citron ou chou par exemple) ou sur des tisanes diurétiques (qui entraînent la production d’urine), l’objectif annoncé serait d’aider le foie à éliminer les toxines.

L’utilité de ces régimes n’est pas prouvée et ceux-ci peuvent même s’avérer néfastes.

Comment notre corps élimine-t-il les toxines ?

Les toxines qui s’accumulent dans l’organisme proviennent des aliments et des boissons ingérés (caféine, alcool), des médicaments ou compléments alimentaires, des polluants comme la nicotine, les graisses saturées, les colorants ou les pesticides. En trop grande quantité, ces toxines sont mauvaises pour notre organisme.

Le foie et les reins, ainsi que tout le système digestif, lorsqu’ils fonctionnent normalement, participent naturellement au nettoyage de notre corps.

Le foie travaille en continu et dépense beaucoup d’énergie pour traiter ces toxines : les cellules du foie les transforment, afin qu’elles soient éliminées via les reins par l’urine (c’est le cas par exemple de l’alcool), ou éliminées via les intestins par les matières fécales (lorsqu’il s’agit d’excédent de cholestérol, par exemple).

La capacité de travail du foie varie beaucoup d’une personne à l’autre : elle dépend de son âge, de son poids, ou de son appartenance ethnique.

Les maladies peuvent aussi influencer ce mécanisme : chez les personnes souffrant d’insuffisance hépatique ou d’une cirrhose du foie, celui-ci n’atteindra pas ses performances maximales d’élimination.

Qu’en est-il des régimes détox ?

Le foie fonctionne correctement lorsqu’on lui apporte tous les nutriments dont notre corps a besoin quotidiennement (graisses, sucres lents et protéines). Bannir des aliments et rompre cet équilibre alimentaire n’aide donc pas le foie à fonctionner. Au contraire : les changements apportés par ces « cures » stressent le foie et l’obligent à travailler encore plus.

Pratiquées durant plusieurs jours, certaines cures peuvent diminuer fortement l’apport en graisses, protéines et sucres lents. Le cerveau étant grand consommateur de glucides, le foie va épuiser ses réserves en sucres pour lui en fournir et va essayer d’en fabriquer en transformant des protéines, contenues notamment dans les muscles. A la longue, cela peut mener par exemple à une diminution de la masse musculaire.

Enfin, les plantes diurétiques souvent utilisées dans les régimes détox (comme d’ailleurs le thé vert consommé en grande quantité) forcent la production excessive d’urine et peuvent perturber la bonne hydratation de notre corps.

Eliminer en toute sécurité

Plutôt que d’entamer des régimes restrictifs pour remédier aux excès passés, adoptez ces quelques bons réflexes :

  • soyez attentif aux signaux de satiété que votre corps envoie, ne mangez pas au-delà de votre sensation de faim, attendez plusieurs minutes avant de vous resservir ;
  • mangez léger au lendemain d’un excès alimentaire ;
  • mangez de tout, mais privilégiez les fruits et légumes, les céréales complètes, les légumineuses, pour faire le plein de fibres, vitamines et sels minéraux ; limitez toutefois votre consommation de sel ;
  • consommez viandes blanches, poissons, œufs ou protéines végétales (comme le tofu ou le quorn), limitez les graisses animales ;
  • buvez de l’eau pour vous hydrater convenablement.

Infor Santé, service de promotion de la santé