Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Jus de pamplemousse et médicaments font mauvais ménage !

Si vous consommez régulièrement du jus de pamplemousse et que vous prenez des médicaments, il est indispensable d'en parler avec votre médecin généraliste.

On sait depuis longtemps que le jus de pamplemousse perturbe l'action de certains médicaments. Des publications récentes insistent sur l'importance, voire l'occasionnelle dangerosité, de ces interactions.

Le jus de pamplemousse agit en inhibant l'action d'une enzyme qui est impliquée dans la transformation de certains médicaments dans notre corps.

La concentration de ces médicaments dans le sang est alors augmentée : il y a donc un risque accru d'apparitions d'effets indésirables et de surdosage.

La prudence est conseillée

Il est difficile de prévoir quelles personnes seront plus sujettes à des interactions, car il existe des variations individuelles de l'activité enzymatique.

En outre, la composition des jus de pamplemousse est variable, car influencée par de nombreux facteurs : procédé de fabrication, origine et maturité des fruits, etc. Tous les produits dérivés du pamplemousse peuvent être responsables de ces interactions, mais moins souvent que le jus.

Les médicaments concernés sont nombreux.
Voici quelques exemples :

  • médicaments immunodépresseurs (qui agissent sur le système immunitaire) ;
  • statines (médicaments qui agissent sur les graisses du sang) ;
  • benzodiazépines (calmants, somnifères, etc) ;
  • inhibiteurs calciques (médicaments utilisés dans des maladies cardiovasculaires comme l'hypertension artérielle, l'angine de poitrine, etc) ;
  • antiarythmiques (médicaments utilisés pour réguler le rythme du coeur) ;
  • indinavir (médicament utilisé en cas d'infection par le virus de l'immunodéficience humaine), etc.

Il est donc conseillé, par principe de précaution, de ne pas consommer de jus de pamplemousse au cours d'un traitement médicamenteux, sauf avis contraire du médecin.

www.mongeneraliste.be