Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Les tatouages sont-ils risqués pour la santé ?

Le Conseil Supérieur de la Santé a récemment remis un avis sur les tatouages, ainsi que les autres maquillages permanents ou semi-permanents : ceux-ci ne sont pas sans risque pour la santé !

Quels sont les risques ?

Se faire tatouer augmente les risques d’infection, mais également d’allergie, surtout en cas d’utilisation de tatouages colorés (principalement ceux de couleur rouge). Les produits utilisés peuvent avoir des effets toxiques : bien qu’interdites, certaines encres utilisées contiennent des métaux lourds. Pour certains autres produits utilisés, les effets nocifs potentiels ne sont pas encore bien connus. Nombre de ces composants auraient également des propriétés cancérigènes, qui augmenteraient le risque de développer un cancer de la peau ou d’autres organes. L’exposition au soleil ou au laser lorsqu’on souhaite faire retirer son tatouage peut en outre libérer ces composants, par dégradation.

Des règles d’hygiène indispensables

Afin d’éviter tout risque de transmission d’infection des virus de l’hépatite B ou C ainsi que du sida, quelques règles d’hygiène sont à respecter :
  • les aiguilles, à usage unique, doivent être conservées dans des sachets hermétiques ;
  • le local doit être propre ;
  • le tatoueur doit porter des gants et désinfecter votre peau avant chaque acte.

Vigilance : les tatouages au henné

Ces tatouages semi-permanents doivent s’estomper et disparaître une quinzaine de jours après l’application sur la peau. Ils contiennent un colorant (le paraphénylène diamine) fréquemment utilisé dans les textiles, le caoutchouc, les plastiques, les vernis, les teintures…, mais dans des concentrations moins élevées que dans les tatouages. Une allergie à ce colorant peut se manifester, avec le risque de développer une intolérance à ces nombreux produits faisant partie de notre vie quotidienne… L’allergie se manifeste d’abord par un gonflement et des rougeurs, puis des démangeaisons, pour enfin donner place à de l’eczéma.


Concrètement…

  • Les tatouages au henné doivent normalement être de teinte marron-orange. S’ils sont plus foncés, voire noires, soyez vigilant, notamment avec les tatouages proposés sur les lieux de vacances. La composition maximale de henné dans le produit vendu ne doit pas dépasser les 6%. Pour vous en assurer, posez la question au tatoueur. S’il ne peut vous donner la réponse, mieux vaut vous abstenir…
  • Si vous souhaitez un tatouage au henné, évitez de vous exposez ensuite au soleil, qui favoriserait davantage les réactions allergiques.
  • Il est fortement déconseillé de réaliser ces tatouages chez les enfants, dont la peau est encore bien plus fragile que celle des adultes.
  • En cas de réaction allergique (démangeaison, sensation de brûlure, cloques, gonflement…), consultez votre médecin sans tarder.

Détatouage, oui mais…

Il est possible d’enlever son tatouage grâce à la technique du laser mais cette technique est longue, coûteuse, douloureuse et sans garantie de ne laisser aucune trace. En fonction de l’endroit où se trouve le tatouage, sa profondeur et la pigmentation de la peau, les résultats pourront laisser des traces de dépigmentation, particulièrement sur les peaux noires et asiatiques. Certaines couleurs, comme le vert, sont également plus difficiles à faire partir.

Infor Santé, service de promotion de la santé