Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Les faux ongles

Les faux ongles ont la cote ! Que ce soit par attrait esthétique ou pour essayer de perdre certaines manies (se ronger les ongles par exemple), nombreuses sont celles qui adoptent cette nouvelle tendance. Certaines se procurent des kits de faux ongles en grande surface, d’autres se rendent dans des instituts de beauté pour se les faire poser. Mais, qu’en est-il des risques éventuels pour notre santé ? Quelles précautions devons-nous prendre ?

Il existe plusieurs types de faux ongles

  • les faux ongles en résine acrylique. Dans ce cas-ci, la résine est appliquée sur l’ongle naturel et façonnée selon la longueur souhaitée ;
  • les faux ongles en gel. Il s’agit du procédé le plus utilisé. On recouvre l’ongle d’une sorte de colle puis on y ajoute une capsule de gel, séchée ensuite sous UV ;
  • les capsules de plastique. Ces capsules sont collées sur les ongles. On retrouve ce type de faux ongles en grande surface.

Quels risques pour la santé ?

  • Les faux ongles fragilisent et abîment les ongles naturels ; ceux-ci sont amincis, perdent de leur solidité et deviennent cassants. En cas d’utilisation prolongée et régulière des faux ongles, le risque de décollement des ongles naturels est important.
  • Les colles, les gels et les résines des faux ongles contiennent des produits chimiques agressifs qui pénètrent dans la peau à travers l’ongle. Bien souvent, avant la pose des faux ongles, l’ongle naturel est limé, ce qui favorise d’autant plus la pénétration de ces substances dans la peau.
  • L’acrylique utilisée pour les faux ongles en résine peut provoquer de l’eczéma de contact. L’allergie peut se développer sur le bout des doigts mais aussi sur d’autres parties du corps comme les paupières, le visage ou le cou qui sont en contact direct avec ce produit allergisant.
  • Le risque de voir se développer des mycoses n’est pas à exclure. En effet, si vous portez trop longtemps vos faux ongles ou s’ils sont mal entretenus, des bulles d’air peuvent se former sous l’ongle, favorisant ainsi l’apparition de mycoses.

En conclusion ?

L’idéal est d’éviter les faux ongles ! Si vous souhaitez tout de même en porter, il est préférable de les garder durant une très courte période (une semaine maximum). Pour les faire poser et les retirer, adressez-vous à un professionnel de la manucure. Et, en cas de doute sur la « santé » de vos ongles (aspect, couleur…), n’hésitez pas à consulter un dermatologue !

Infor Santé, service de promotion de la santé