Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Parcours des dents saines : des conseils et astuces à tous les âges

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Prothèses et implants dentaires

La perte de dents n’est pas nécessairement liée à l’âge. Une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut entraîner des caries, une maladie des gencives qui, non soignées, peuvent entraîner à leur tour la perte d’une ou de plusieurs dents.

De plus, un accident est vite arrivé : que ce soit dans le cadre de la pratique d’un sport ou dans la vie quotidienne (une chute par exemple), la perte de dents est toujours possible.

La présence d’une anomalie génétique peut aussi avoir pour conséquence l’absence d’une ou plusieurs dents (on parle d’agénésie dentaire). On rencontre aussi des malformations de l’émail ou de la dentine.

Que se passe-t-il en cas d’absence d’une ou de plusieurs dent(s) ?

Une dent manquante peut avoir des conséquences négatives que ce soit à un endroit visible ou non. En effet, chaque dent a un rôle important.

Bien sûr, l’absence de plusieurs dents aura comme conséquence une diminution de l’efficacité de la mastication, ce qui constitue un inconfort lors des repas et peut avoir des répercussions sur la digestion. Des difficultés pour manger de tout constitue parfois un handicap social. La perte d’un nombre important de dents influence « la dimension verticale » de la face. Le menton se rapproche du nez : le visage s’en trouve vieilli.

Si on ne comble pas l’espace vide laissé par la perte d’une dent, les dents voisines auront tendance à se déplacer en direction de cet espace. On observe alors des décalages dans le bel alignement des dents et l’équilibre entre les dents des mâchoires supérieure et inférieure est également affecté.

En fonction des dents manquantes, des difficultés pour parler peuvent aussi se présenter.

Une dent manquante peut donc entraîner des problèmes bucco-dentaires, mais aussi des problèmes esthétiques avec souvent pour conséquence une diminution de la confiance en soi (peur de sourire, de parler…).

Quelles solutions pour remédier à ce problème ?

prothese_implants L’implant dentaire est une solution confortable et durable. Fixé dans l’os de la mâchoire, il remplace la racine naturelle de la dent manquante et sert de support pour la prothèse dentaire.

Lorsqu’il y a plus d’une dent manquante, il n’est pas forcément nécessaire de remplacer chaque dent par un implant. Pour déterminer cela, chaque cas doit être analysé de façon individuelle. Le dentiste proposera alors à son patient la solution qui semble la plus adaptée.

Dans les cas où la pose d’un implant n’est pas envisageable, il existe d’autres solutions, tels que les prothèses amovibles ou les bridges.

Puis-je avoir recours à la pose d’un implant ?

La mise en place d’un implant nécessite une petite intervention chirurgicale qui se fait le plus souvent au cabinet et sous anesthésie locale. Le dentiste devra donc s’informer sur l’état de santé général de son patient. En effet, certains problèmes de santé peuvent constituer un frein à l’intervention (exemple : diabète, problèmes cardiaques, hémophilie…). Il devra aussi réaliser un examen bucco-dentaire complet ainsi qu’une radiographie afin de vérifier l’état de santé des gencives, le volume osseux de la mâchoire et sa qualité. Certaines précautions devront peut-être être prises chez les personnes qui grincent des dents ou serrent les mâchoires, ainsi que chez les fumeurs. Pour procéder à la mise en place d’un implant dentaire, votre dentiste pourra soit le faire lui-même, soit vous réorienter vers un dentiste spécialiste en parodontologie , un stomatologue (chirurgien maxillo-facial) selon les cas.

Implant et prothèse, quelle différence ?

Si l’implant dentaire fait office de racine artificielle, la prothèse dentaire fait office de dent de substitution.

La prothèse peut donc être placée soit sur une dent naturelle (qui est dégradée, accidentée), soit sur un implant dentaire.

On parlera de couronne lorsqu’une seule dent de substitution est à placer, ou de bridge (ou pont) lorsqu’il s’agit de plusieurs couronnes reliées entre elles et reposant sur au moins deux dents.

Lorsque seule la surface de la dent naturelle est abîmée, il existe aussi les « facettes » qui, appliquées sur la face avant de la dent, permettent d’en restaurer la surface.

Pour les personnes ayant perdu toutes ou la majorité de leurs dents naturelles, il existe également diverses solutions :

  • La prothèse amovible, mais stabilisée par un système de fixation sur les implants via un système de « bouton-pression » ou de cavaliers se fixant sur une barre.
  • Le bridge sur implant : fixé sur au moins quatre implants dentaires, celui-ci n’est amovible que par le dentiste.

Précautions d’entretien

Tout comme vos dents naturelles, vos nouvelles dents devront être bien entretenues.

Les recommandations sont similaires à celles données pour l’hygiène des dents naturelles : brossez vos dents au minimum deux fois par jour, utilisez quotidiennement du fil dentaire ou des brossettes inter-dentaires pour bien nettoyer les espaces entre les dents.

Rendez régulièrement visite à votre dentiste : au moins une fois par an, et dans le cas de la pose d’implant(s) dentaire(s), des visites de contrôle après l’intervention auront également lieu.

Pour les précautions particulières à prendre, votre dentiste vous donnera toutes les informations nécessaires adaptées à votre cas.

Quels coûts ?

Il est difficile de donner une estimation du coût des soins. Tout dépendra du nombre et du type de dents à remplacer, de la solution choisie…

Après analyse de votre cas, le dentiste établira plusieurs propositions de plans de traitement et les estimations des honoraires correspondants, en fonction des possibilités qui s’offrent à vous. Il vous orientera vers la solution qui semble la plus confortable et la plus efficace (en tenant compte de votre qualité de vie ainsi que de vos possibilités financières).

Dans le cadre de l’assurance obligatoire, la mutualité vous rembourse certains frais de prothèses et implants si vous avez plus de 50 ans.

Infor Santé, service de promotion de la santé

Mes avantages