Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Parcours des dents saines : des conseils et astuces à tous les âges

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Le fluor

Le fluor, présent naturellement dans l’eau, le sol et dans certains aliments, est un élément important pour notre santé dentaire.

En effet, il renforce l’émail dentaire face aux acides produits par les bactéries. Ces acides sont responsables de la formation de caries. C’est pourquoi les dentifrices contiennent du fluor en quantité différente selon la tranche d’âge pour laquelle ils sont destinés.

Sous quelles formes le trouve-t-on ?

Le fluor peut se retrouver sous plusieurs formes :

  • Le fluor dit « topique », qui est la forme privilégiée, est le fluor qui a une action locale sur les dents. Il englobe donc les produits tels que le dentifrice, mais aussi les bains de bouche, fils dentaires et vernis fluorés.
  • Le fluor dit « systémique », lui, passe par la circulation sanguine. Il concerne les apports via l’eau de boisson, le sel et les aliments contenant du fluor (par exemple le thé, les épinards, les dattes ou les poissons de mer…) mais également les comprimés ou les gouttes au fluor.

Notons que les modes d’action se superposent : le dentifrice (en principe « topique ») est avalé en petite quantité et devient donc « systémique ». Le fluorure ingéré (systémique) revient en partie en bouche via la salive.

Quelles recommandations pour les enfants?

Dentifrices fluorés

  • Jusqu'à l’âge de 2 ans, on conseille d’utiliser un dentifrice avec une concentration en fluorure de 500 à 1000 ppm ;
  • Entre 2 et 6 ans, la concentration conseillée est de 1000 à 1450 ppm ;
  • Au-delà de 6 ans, elle est de 1450 ppm. Cette recommandation concerne également les adultes.

Quel que soit l’âge de l’enfant, l’idéal est de brosser les dents deux fois par jour (matin et soir). Jusqu’à 2 ans, une toute petite trace de dentifrice sur la brosse à dents, de la taille d’un grain de riz, suffit. De 2 à 6 ans, la quantité nécessaire équivaut à la taille d’un petit pois. Après 6 ans, l’enfant étant capable de cracher, il y a moins de risque qu’il avale le dentifrice (et donc le fluor qu’il contient). Vous pouvez donc en appliquer un peu plus sur la brosse à dents.

Apports par comprimés ou gouttes de fluor

Actuellement, cette forme d’apport en fluor fait toujours débat. Son utilité peut être justifiée chez des personnes considérées comme ayant un risque élevé de développer des caries (dents fragiles, émail poreux, brossage difficile à mettre en place, eau courante faiblement fluorée…). Il appartient au médecin ou au dentiste d’évaluer ce risque, et de prescrire ou non ces suppléments fluorurés.

En dehors de ces cas, un brossage régulier avec un dentifrice adapté permet un apport suffisant en fluor.

Apports via gels et bains de bouche

On conseille de ne faire usage de ces produits que sur base d’une recommandation ou prescription du dentiste.

Quels risques en cas de surdosage ?

Il est important de bien respecter les recommandations. En effet, même si le fluor est utile pour renforcer nos dents, un surdosage régulier peut provoquer la « fluorose », une malformation de l’émail caractérisée par des taches blanches réparties sur plusieurs dents. Dans un premier temps, la problématique est surtout esthétique. En effet, la fluorose n’entraînera une fragilisation de la dent que si le surdosage a été important. Les formes sévères de fluorose sont rares dans nos pays.

Bon à savoir !

On ne peut prévenir la carie par le seul apport de fluor : un bon brossage est indispensable.

Un « brossage » sans brosse, uniquement avec du dentifrice (sur le doigt par exemple) n’est absolument pas efficace pour éliminer la plaque dentaire. Le rôle du dentifrice est autre : il apporte du fluor sur les dents afin de renforcer l’émail. Il apporte également une fraîcheur et rend le brossage plus agréable.

N’utilisez pas de dentifrices spéciaux (ceux qui promettent des dents plus blanches, une meilleure haleine…) sans l’avis de votre dentiste. Ils ne sont utiles que pour soigner certaines maladies des dents, et ils coûtent plus cher. D’ailleurs, le dentifrice est moins important que la manière dont on se brosse les dents, la fréquence et la régularité du brossage.

N’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste sur les bons gestes à effectuer pour un brossage efficace.

Infor Santé, service de promotion de la santé