Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Parcours des dents saines : des conseils et astuces à tous les âges

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Croque dur ou croque mou ?

Tartines de pain de mie ou céréales trempées dans du lait le matin, un potage, des pâtes, des purées, de la viande hachée, des desserts lactés et des jus de fruits à midi et le soir, voici de quoi est bien souvent constituée l’alimentation quotidienne des enfants et des adolescents, ainsi que de nombreux adultes qui mangent « sur le pouce ».

Les dentistes l’ont constaté depuis plusieurs années : une alimentation trop molle nuit à la santé des dents et des mâchoires.

Une augmentation des caries

Les aliments mous ont tendance à coller aux dents ; en l’absence d’un brossage, le temps de contact entre les dents et les résidus d’aliments est plus long. Ce qui augmente le risque de carie.

Par contre, croquer et mâcher des aliments plus durs (fruits ou légumes crus, croûtes de pain, par exemple) provoquerait une plus grande salivation et une sorte d’auto-nettoyage des dents. Pensez à la sensation lorsque vous passez la langue sur vos dents après avoir croqué une pomme.

Attention : manger des aliments durs ne dispense pas de se brosser les dents au minimum matin et soir !

Plus inquiétant : la mâchoire humaine deviendrait de plus en plus petite

Les dentistes et orthodontistes constatent chez un nombre croissant d’enfants une mâchoire trop petite pour contenir les 28 ou 32 dents définitives (en comptant 4 dents de sagesse).

La faute reviendrait à une mastication peu efficace : les muscles du visage et les os de la bouche ne se développent pas assez, le palais est trop étroit, et les dents manquent d’espace pour pousser, ce qui entraîne un risque de malocclusion (trop grand écart entre les mâchoires supérieures et inférieures), de chevauchement… et des traitements orthodontiques longs pour corriger ces problèmes.

Une solution : mangez plus dur !

Croquez des fruits et légumes crus à chaque repas (évitez de les râper mais coupez-les en bâtonnets ou en quartiers).

La viande hachée c’est bon de temps en temps, mais réapprenez à toute la famille à manger de la viande non hachée (du steak, du rôti, du gigot…).

Pensez aux céréales complètes et aux légumineuses dans vos petits plats : certaines d’entre elles demandent un plus gros effort de mastication, mais cela vous permettra par la même occasion de prendre le temps de manger, de savourer les aliments. Ne dit-on pas qu’il faut bien mâcher chaque bouchée pour en retirer toutes les saveurs et tous les éléments nutritifs ?

En outre, mâcher longuement favorise la digestion et aide à ne pas grossir !

Autant d’arguments pour finalement croquer dur… !