Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Parcours des dents saines : des conseils et astuces à tous les âges

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Quel dentifrice choisir ?

Il existe de nombreuses marques de dentifrice, et chacune d’elles utilise des allégations santé : « anti-tartre », « renforce l’émail dentaire », « spécial blancheur », « protection contre les caries », « spécial dents sensibles » etc.

Dès lors, il devient difficile de s’y retrouver.

Dentifrice : produit cosmétique ou thérapeutique ?

Les dentifrices en vente libre, que ce soit en pharmacie, parapharmacie mais également en grande surface, sont considérés comme des produits cosmétiques. Cela signifie que la seule obligation qu’ils ont à remplir afin de pouvoir être mis sur le marché est de garantir leur innocuité (le fait d’être sans danger) et de se limiter à la liste d’ingrédients autorisée dans la composition des dentifrices. En d’autres termes, aucune des allégations n’a dû être prouvée avant la mise en vente de ces dentifrices.

Les dentifrices ayant le statut de médicament sont à l’inverse en vente uniquement en pharmacie, sous prescription du dentiste. Ils nécessitent préalablement d’avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché.

Un critère fondamental : la teneur en fluor

Un critère important dont il faut tenir compte dans la composition du dentifrice est la teneur en fluor. En effet, le fluor permet de renforcer l’émail dentaire et constitue de ce fait un bon moyen pour prévenir l’apparition de caries. L’apport nécessaire en fluor dépend de l’âge de l’utilisateur, il est donc nécessaire de choisir un dentifrice adapté aux besoins de chacun. Référez-vous à l’étiquette sur l’emballage ou demandez conseil à votre dentiste.

Attention aux dentifrices à « effet blancheur »

Les dentifrices qui prétendent donner un « effet blancheur » relèvent de la cosmétique. Ils ne doivent donc pas fournir de preuves de leur efficacité. La composition de ces dentifrices accentue leur abrasivité : ils contiennent des particules pour éliminer les taches et les résidus superficiels, particules abrasives qui provoquent à long terme une altération de l’émail dentaire. En outre, l’effet blancheur n’est que très temporaire. Il est conseillé de ne pas utiliser ces dentifrices en permanence mais plutôt en alternance avec un dentifrice traditionnel, le plus simple possible, qui vous coûte d’ailleurs moins cher.

Des substances indésirables

Les dentifrices, au même titre que d’autres produits d’hygiène, sont susceptibles de contenir des substances toxiques, qualifiées de « perturbateurs endocriniens ». Cela signifie qu’ils sont capables d’interférer avec notre système hormonal et de provoquer ainsi des dérèglements dans notre corps.

Citons, parmi les plus fréquents, le butylparaben, le prolyparaben et le Triclosan.

Le Triclosan est un antibactérien auquel les bactéries pourraient devenir résistantes. Des études sont actuellement en cours afin d’évaluer plus précisément l’effet toxique du Triclosan. A suivre donc, mais en attendant, restons attentif aux étiquettes. Le Triclosan peut être mentionné sous d’autres noms : « Cloxifenolum », « Irgasan », « Lexol 300 », « Irgasan DP 300 ».

Demandez conseil à votre dentiste

Votre dentiste est le mieux placé pour vous fournir des conseils de façon personnalisée sur le dentifrice le plus adapté au maintien de votre santé bucco-dentaire. Il existe des dentifrices avec une autre composition, qualifiés de dentifrices biologiques. N’hésitez pas à emporter l’emballage lors de votre consultation chez le dentiste pour plus de renseignements, ou en cas de doutes sur les produits qu’ils contiennent. En cas de pathologie particulière (gingivite, parodontite…), il pourra vous prescrire un dentifrice spécifique, disponible uniquement en pharmacie.

L’usure de l’émail dentaire d’origine non carieuse est de plus en plus fréquente. Cela s’explique entre autres par notre souci d’esthétique, véhiculé notamment par les publicités, avec pour conséquence un usage plus important de dentifrices abrasifs. D’autres facteurs tels que l’espérance de vie en augmentation ainsi que certaines habitudes alimentaires rendent d’autant plus indispensable l’information transmise directement par votre dentiste.

Le dentifrice… mais pas seulement !

N’oublions pas que le dentifrice ne règle pas tous les problèmes ! Il permet avant tout de fournir un apport en fluor et de rendre le brossage plus agréable. L’usage du dentifrice à lui seul n’est pas suffisant pour éliminer la plaque dentaire : les règles d’or pour le maintien d’une bonne hygiène bucco-dentaire passent avant tout par un brossage efficace pendant 2 minutes, deux fois par jour (matin et soir). Optez pour une brosse à dents à poils souples sans oublier de la changer régulièrement (tous les trois mois, ou lorsque les poils sont ébouriffés).

N’oubliez pas aussi l’usage régulier du fil dentaire.

Infor Santé, service de promotion de la santé

Mes avantages