Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Les acariens... Des intrus dans votre maison

Les acariens sont des araignées microscopiques, réparties en près de 50 000 espèces vivant dans différents milieux. Les plus connues chez nous sont les acariens des poussières de maison. Une pincée de poussière peut renfermer des milliers d’individus. Les acariens se nourrissent de détritus organiques comme les pellicules cutanées humaines. Leurs déjections contiennent des enzymes digestives, ce sont elles qui induisent les réactions allergiques telles que l’asthme ou la rhinite allergique.

Quels sont les symptômes de l’allergie aux acariens ?

L’allergie aux acariens se manifeste principalement par la rhinite allergique : nez qui coule, larmoiement, auxquels peuvent s’ajouter la congestion nasale, des maux de gorge, une voix rauque et de la toux, des altérations du goût, de l’odorat ou de l’acuité auditive (surtout chez les enfants), des irritations et rougeurs sur la peau (dermatites ou eczémas atopiques), un gonflement des paupières, des difficultés respiratoires.

Outre la fatigue et les troubles du sommeil dus à ces symptômes, la rhinite allergique augmente le risque d’otite moyenne chez les enfants. Elle peut aussi, chez certaines personnes, être accompagnée de crises d’asthme. La rhinite persistante risque également d’être à la source d'une sinusite chronique.

Allergies plus fréquentes en automne et en hiver

Les acariens préfèrent les endroits chauds et humides, le plus souvent ils se logent dans les oreillers, les matelas, les tapis, les fauteuils, les peluches... Ils sont présents toute l’année, mais au printemps et en été, le temps est plus sec et les maisons sont généralement bien aérées. Avec l’arrivée de l’automne et de l’hiver, le temps est plus humide, et on a tendance à moins ouvrir les fenêtres pour aérer la maison.

Comment éliminer les acariens ?

Voici quelques conseils à mettre en œuvre au quotidien.

  • Ne chauffez pas trop votre logement : 19 à 21°C au maximum, et pas plus de 18°C dans les chambres.
  • Aérez la chambre et le séjour tous les jours, si possible durant 15 minutes (fenêtre grande ouverte) ; si le temps le permet, aérez plusieurs fois par jour.
  • Vérifiez le taux d’humidité dans votre maison à l’aide d’un hygromètre. S’il dépasse 50 %, vous pouvez placer un déshumidificateur dans les chambres par exemple.
  • Eliminez les tapis et moquettes, préférez les fauteuils et canapés en cuir ou en vinyle plutôt qu’en tissu.
  • Lavez les draps, couvertures, couvre-lits chaque semaine à 60°C. Un passage au séchoir peut compléter l’élimination des acariens.
  • Utilisez des couettes et des oreillers en synthétique (évitez le duvet, la plume ou le coton). Lavez-les souvent à l’eau bien chaude. Remplacez les oreillers tous les deux ans.
  • Des housses anti-allergènes peuvent être placées sur les matelas, sommiers, oreillers.
  • Rangez les jouets en peluche des enfants dans des meubles fermés, nettoyez-les souvent.
  • Les acariens ne supportent pas le froid, mettez les peluches dans une housse plastique et offrez-leur un passage au congélateur.
  • Passez l’aspirateur chaque semaine. Certains modèles d’aspirateurs sont équipés de filtres anti-acariens. Changez-les régulièrement.
  • Dépoussiérez régulièrement les meubles avec un chiffon humide. Evitez les bibelots sur les meubles, les livres ou CD dans des bibliothèques ouvertes. Rangez-les dans des tiroirs ou meubles fermés.

Consultez votre médecin généraliste si vous êtes affecté par les symptômes de l’allergie aux acariens. Il pourra vous adresser à un spécialiste qui évaluera avec vous l’opportunité de recourir à une désensibilisation aux acariens.

Infor Santé, service de promotion de la santé