Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Le monoxyde de carbone, ce tueur silencieux !

Le monoxyde de carbonne (CO) est invisible, vous ne le percevez pas et ne le sentez pas. Pourtant, des appareils de chauffage qui fonctionnent mal ou placés dans une pièce mal ventilée peuvent provoquer une intoxication au CO, lié à une combustion insuffisante.

Chaque année, le CO est responsable de nombreuses intoxications en Belgique. Chaudières, chauffe-eau, poêles et cheminées en sont le plus souvent à l’origine.

Qu’est-ce-que c’est ?

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique provenant de la combustion incomplète de carburant (gaz naturel, charbon, bois, propane, essence...). Il est incolore, inodore et non irritant. Il est très difficilement détecté mais se diffuse pourtant très vite dans l’environnement, causant d’importants problèmes de santé.

Quelles sont les sources de CO ?

  • Les appareils de chauffage domestiques, les cheminées (sales ou obstruées), les chauffe-eau et les fours à gaz, en particulier si l’entretien et la ventilation font défaut.
  • Les véhicules qui tournent au ralenti dans un espace clos (garage), à proximité d’une habitation.
  • Les appareils de plein air mais utilisés à l’intérieur comme les barbecues, les réchauds, les grills ou les chaufferettes.
  • La fumée de tabac.

Quels sont les signes d’une intoxication au CO ?

Les premiers symptômes qui doivent vous alerter sont des vomissements, des nausées, des maux de tête et des vertiges. Soyez vigilant si ces symptômes apparaissent toujours pendant une même activité (ex : douche) et/ou que plusieurs personnes les ressentent dans une même pièce. Une intoxication au CO peut être mortelle !

Des gestes préventifs simples et efficaces !

  • Limitez l’utilisation des appareils de chauffage sans évacuation des fumées. N’utilisez pas d’appareils de chauffage portatifs au gaz ou au mazout pendant plus d’une heure, et en aucun cas pendant que vous dormez !
  • Veillez toujours à bien aérer la pièce et à garantir une bonne évacuation des gaz de combustion, surtout si vous disposez d’un chauffe-eau au gaz ou d’un appareil de chauffage sans évacuation des fumées. Les appareils électriques ne posent pas de problème.
  • Soyez attentif aux signes de combustion incomplète : flamme de couleur jaune (elle doit normalement être bleue), dépôt de suie autour de l’appareil et degré d’humidité ambiante élevé.
  • Avant chaque saison hivernale, faites vérifier votre appareil de chauffage par un professionnel agréé et ne le laissez pas trop longtemps tourner à faible régime. Cela réduit le tirage dans la cheminée.
  • Adaptez la taille de votre chauffage à celle de votre pièce.
  • Aérez vos pièces tous les jours.
  • Utilisez la hotte aspirante au-dessus de la cuisinière à gaz.
  • Faites ramoner votre cheminée et autres conduits d’évacuation chaque année. Brûlez-y uniquement du bois sec non traité.

Infor Santé, service de promotion de la santé