AccueilInfos et actualitésActualitésActualités de 2019

Un soutien financier pour les victimes du Thalidomide


Le thalidomide a été utilisé en médecine dans les années 1950 et 1960. Cette substance était principalement utilisée comme sédatif et anti-nauséeux chez les femmes enceintes. Cependant, elle s'est avérée particulièrement nocive et a causé des malformations chez des milliers de nouveau-nés.

Récemment, il est devenu possible pour les victimes du thalidomide (Softenon) d'obtenir un soutien financier.
Il s'agit d'une indemnité forfaitaire, tant pour les personnes souffrant de malformations congénitales (125 000 €), que pour la mère et le père d'une victime décédée à cause du thalidomide (30 000 € par parent). Cette compensation est exonérée de l'impôt sur le revenu.
L'octroi de cette indemnisation n'affecte en aucun cas les autres aides ou droits desquels la victime ou ses parents bénéficient.

Procédure

Afin de réclamer ce soutien financier, les victimes doivent envoyer d'un formulaire de candidature dûment rempli et signé à la Direction médicale de la CAAMI (rue du Trône 30A 1000 Bruxelles). La Direction médicale de la CAAMI vérifie alors si le dossier est en ordre et complet. Si c'est le cas, le dossier est transmis au SPF Stratégie et Appui (BOSA), qui se charge de l'indemnisation. La CAAMI notifie la décision au demandeur.

Attention : les demandes doivent être soumises avant le 16 mai 2021 !

Ces dossiers étant considérés comme des accidents médicaux, la MC offre un support administratif aux membres qui en font la demande. En tant que membre, vous devez soumettre la demande en votre propre nom.

Formulaire de demande et infos supplémentaires

Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d'aide pour introduire votre demande, n'hésitez pas à nous contacter.