AccueilInfos et actualitésArticles2021

Vaccination Covid-19 et mutualités : questions fréquemment posées

La campagne de vaccination est en cours dans notre pays. Toute personne domiciliée en Belgique aura la possibilité de se faire vacciner gratuitement contre le Covid-19.

Vous trouverez ci-dessous une série de questions liées au rôle des mutualités dans cette campagne. Pour vos autres questions concernant la vaccination, consultez le site officiel des régions wallonne et bruxelloise jemevaccine.be.

Comment serez-vous invité ?

Dans la deuxième phase de la campagne de vaccination (c'est-à-dire après la vaccination des résidents en maison de repos, du personnel soignant dans les hôpitaux, des travailleurs en première ligne et des bénévoles des centres de vaccination), chacun recevra une lettre d'invitation par courrier. Si votre e-mail et/ou numéro de téléphone portable est connu de votre mutualité, vous recevrez également un e-mail et/ou un SMS contenant l’invitation.
Nous vous recommandons de renseigner vos coordonnées auprès de votre mutualité. De cette façon, vous recevrez l'invitation de différentes manières et vous serez certain d’être informé à temps.

Retour en haut de page

Qui détermine l'ordre de vaccination ?

Les ministres régionaux et fédéraux de la santé déterminent les priorités de vaccination au sein d'un comité interministériel. Ils évaluent la disponibilité des vaccins et les besoins des groupes prioritaires. Ils prennent la décision en se basant, entre autres, sur les informations du groupe de travail sur la stratégie de vaccination. Les mutualités, quant à elles, n'ont aucune influence sur l'ordre de vaccination.

Retour en haut de page

Quelles sont les catégories de personnes qui seront prochainement invitées à se faire vacciner ?

La phase en cours concerne les 65 ans et plus (hors maisons de repos). Pour cette tranche de la population, seul l’âge compte : les invitations sont transmises en commençant par les personnes les plus âgées.
La campagne de vaccination se poursuivra avec les moins de 65 ans considérés « à risque », selon une série de pathologies et de critères.

Retour en haut de page

La vaccination prioritaire s'applique-t-elle également aux personnes qui vivent sous le même toit ?

Non, l’invitation à se faire vacciner est individuelle. En effet, il n'a pas été prouvé que vous serez mieux ou plus protégé si les personnes qui vivent avec vous sont vaccinées.

Retour en haut de page

Comment savoir si vous êtes sur la liste des personnes à risque prochainement invitées à se faire vacciner ?

Si vous avez plus de 65 ans, vous n’êtes pas concerné : vous serez automatiquement invité à vous faire vacciner, uniquement sur base de votre âge.
Si vous avez moins de 65 ans, vous pouvez consulter les pathologies et critères utilisés pour la sélection des personnes à risque.
À partir du 8 avril, vous aurez la possibilité de vérifier sur www.myhealthviewer.be si vous figurez ou non sur la liste des personnes à risque en vous connectant avec votre carte d'identité ou l’application itsme.
Si vous ne pouvez pas accéder à vos données via ce site, il vous sera possible d’interroger notre centre d’appel au 0800 10 9 8 7, option « 0 » (zéro) dans le menu.

Attention


Bien que nos équipes soient renforcées, nous nous attendons à de très nombreux appels. Nous vous demandons autant que possible de consulter myhealthviewer.be en priorité. Vous laisserez ainsi la possibilité aux personnes qui ne sont pas en capacité de faire cette démarche en ligne de joindre nos services par téléphone. Merci pour votre compréhension et votre solidarité.

Retour en haut de page

Les mutualités peuvent-elles ajouter quelqu'un à cette liste des personnes à risque ?

Non. La sélection via les mutualités se fait uniquement et automatiquement sur base de vos factures de santé. Les mutualités ne peuvent ajouter personne à cette liste, même si vous remplissez certains critères. Si c’est votre cas, nous vous conseillons de contacter votre médecin.

Retour en haut de page

Les mutualités peuvent-elles ajouter des critères de sélection et des pathologies à la liste ?

Non. La liste du Conseil Supérieur de la Santé est une liste exhaustive. Cela signifie qu'aucun critère supplémentaire ne peut être ajouté. Un changement d'âge n'est également plus possible à moins que le Conseil Supérieur de la Santé ne publie un nouvel avis.
Pour certaines pathologies, un certain degré de sévérité est ajouté. Toute personne souffrant d'une maladie n'a pas d’office droit à une vaccination précoce.
Personne ne peut ajouter d'autres affections à la définition des patients considérés à risque, et ce même avec un certificat d’un médecin spécialiste.

Retour en haut de page

Les mutualités peuvent-elles enlever quelqu’un de la liste des personnes considérées à risque ?

Non, les mutualités ne peuvent retirer personne de la liste. Le médecin généraliste ou le médecin qui gère votre DMG (dossier médical global) peut le faire.
Vous pouvez également attendre votre invitation et la refuser par téléphone ou via l'application web. De cette façon, vous laissez votre place à quelqu'un d'autre.
Vous recevrez une nouvelle invitation lorsque ce sera le tour de vos pairs. Vous pouvez à nouveau la refuser si vous le souhaitez.

Retour en haut de page

Que faire si j'ai plus de 65 ans et que je réponds à un des critères de sélection des personnes à risque ?

Si vous avez plus de 65 ans, vous n’êtes pas concerné par la liste des personnes à risque. Vous ne devez donc rien faire : vous serez invité en priorité à vous faire vacciner, en fonction de votre âge.

Retour en haut de page

Que dois-je faire si j’ai un dossier médical global chez mon médecin (DMG) ?

Vous ne devez rien faire. Si vous avez un DMG et que vous répondez aux critères de sélection des personnes à risque, il existe deux sources d’information fiables pour que vous figuriez sur la liste des personnes à inviter en priorité. En effet, votre mutualité dispose de factures de santé (soins, visite chez le médecin, achat de médicaments,…) qui justifient votre état de santé. Et en fonction des informations contenues dans votre DMG, votre médecin généraliste transmet également vos coordonnées sans que vous ne deviez prendre contact avec lui.

Retour en haut de page

J’ai moins de 65 ans, je n'ai pas de médecin généraliste et pas de dossier médical global (DMG), que dois-je faire ?

Souffrez-vous d’une des pathologies prises en compte pour la sélection des personnes à risque ? Si oui et si vous suivez un traitement pour lequel l'assurance maladie vous rembourse, vous serez sélectionné et inscrit sur la liste des patients à risque. Cette liste est établie sur base des dépenses que vous engagez pour vous soigner (consultation de spécialiste, hospitalisation, pharmacie, ...). Vous n'êtes donc pas obligé de contacter un médecin.
Cependant, certains critères de comorbidité ne génèrent pas de dépenses spécifiques et ne sont donc pas traçables. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un médecin.

Retour en haut de page

Certaines pathologies sont-elles prioritaires par rapport à d’autres  pour se faire vacciner ?

Aucune distinction n'est faite entre les différentes pathologies. Toutes les maladies sont considérées comme aussi importantes. Les invitations sont basées sur l'âge, en commençant par les personnes les plus âgées.

Retour en haut de page

Si vous ne vous faites pas vacciner et êtes infecté par le Covid-19, serez-vous couvert par l'assurance maladie ?

Oui. Même si vous décidez de ne pas vous faire vacciner, les frais liés à l'infection par le Covid-19 seront pris en charge.

Retour en haut de page