AccueilInfos et actualitésArticles2021

Je suis jeune et en bonne santé, pourquoi me faire vacciner contre le Covid-19 ?

Même si elle a prouvé jusqu’à présent sa grande efficacité contre le virus, la vaccination contre le Covid-19 amène une série de questionnements. Quel que soit ton choix, tu poses un acte sur ta santé. Le défi est de trouver le juste équilibre pour que tu y trouves plus de bénéfices que de risques potentiels, pour toi ou pour les autres.
Il est important de prendre ta décision en évaluant tout ce que tu lis et entends, en distinguant les infos des intox. Comme pour tout sujet médiatique, beaucoup d’infos circulent. Certaines sont correctes, d’autres non. À toi de faire le tri pour choisir le comportement que tu souhaites adopter !
En discuter avec tes parents ou ton médecin peut aussi t’aider à faire progresser ta réflexion. Tu peux pendre le temps dont tu as besoin pour aboutir à une décision avec laquelle tu es à l’aise.

Comment faire le tri dans les infos concernant le vaccin contre le Covid-19 ?

Pose-toi quelques questions :

  • Qui est l'auteur de l'info ?
  • Quel est l’objectif de l’auteur, du site ?
  • De quand date l’info ?
  • L’info a-t-elle été publiée sur d’autres sites ?
  • L’info présente-t-elle des détails incohérents ?

Vrai ou faux ?

Je suis jeune, en bonne santé et je ne suis pas à risque. Je n’ai donc pas besoin de me faire vacciner.

✘ FAUX

  • N’importe qui peut être infecté par le coronavirus et développer des symptômes pouvant être très différents d’une personne à l’autre. Être en bonne santé est évidemment un plus, mais cela ne suffit pas toujours. Un jeune peut aussi se retrouver en soins intensifs.
  • Tu peux transmettre le virus à d’autres personnes plus vulnérables, même si tu ne présentes aucun symptôme.
  • Sans oublier que plus le nombre de personnes vaccinées sera élevé, moins le virus pourra circuler. C’est l’immunité collective.

Je sais que le vaccin est efficace et que les risques sont contrôlés mais j’ai quand même peur de franchir le pas. Ai-je raison d’hésiter ?

✔ VRAI & ✘ FAUX

Hésiter à se faire vacciner est un comportement tout à fait normal. C’est même une preuve de bon sens critique. Il est toutefois important de comprendre les raisons de ton hésitation pour ensuite faire un choix éclairé pour ta santé et celle des autres.

L’hésitation vaccinale peut s’expliquer par :

  • Un manque de confiance envers les autorités gouvernementales, les firmes pharmaceutiques ou encore les professionnels de la santé
  • Un vécu personnel ou des expériences négatives dans l’entourage
  • Des convictions philosophiques, culturelles ou religieuses
  • Une banalisation du danger lié au Covid-19
  • L’influence de l’entourage ou des médias, qu’elle soit bienveillante ou non
  • ...

Sans oublier que dans la majorité des cas, le négatif est plus souvent relayé que ce qui se passe sans souci.

Est-ce vraiment ton choix ?


Comme l’explique le sociologue Jocelyn Raude : « Les gens se renseignent uniquement par internet. Or des algorithmes identifient les types de recherches effectuées et privilégient alors les informations orientées : elles donnent les informations qu’en réalité on voulait avoir. Identifiées par leurs recherches et leurs amis Facebook, les personnes sont alors enfermées dans des bulles cognitives, privilégiant des canaux présélectionnés et biaisés, où elles n’ont plus accès à des infos dissonantes en contradiction avec leurs croyances ».

En bref :

  • Les réseaux sociaux te proposent le plus souvent des informations qui ne font que confirmer tes idées de départ.
  • Cela ne te permet pas de mettre en perspective toutes les informations qui circulent pour construire ton propre point de vue.

Un vaccin développé si rapidement, c’est trop beau pour être vrai !

✘ FAUX

Malgré tout ce qu’on pourrait croire, toutes les étapes de fabrication et de contrôle des vaccins ont été respectées.
Elles ont juste été accélérées car le développement du vaccin est devenu une priorité au niveau mondial. Les scientifiques, les experts pharmaceutiques, les entreprises et les gouvernements du monde entier ont dégagé du temps et de l’argent.
Cela a permis d’enchainer les étapes plus rapidement et d’aboutir aux vaccins dans un délai très court.
Les chercheurs ont pu s’appuyer sur ce qu’ils connaissaient déjà à propos des vaccins développés contre d’autres coronavirus.
Les vaccins contre le Covid-19 répondent aux mêmes exigences de qualité, d’efficacité et de sécurité que tous les autres médicaments que nous consommons.

Les firmes pharmaceutiques font passer leurs bénéfices avant la sécurité des personnes.

✘ FAUX

L’efficacité et la sécurité d’un vaccin sont contrôlées par plusieurs organismes avant sa distribution en Europe. D’abord, par la firme qui le produit, ensuite par le Réseau européen de laboratoires officiels de contrôle des médicaments. L’Agence européenne de contrôle des médicaments assure également un contrôle de qualité des produits entrant dans l’Union européenne.
De plus, tous les effets indésirables sont continuellement surveillés aux niveaux national et européen. De nombreuses études ont déjà été réalisées et sont consultables par le grand public. La sécurité des patients, la qualité et l’efficacité du vaccin sont continuellement au centre des recherches.

Mais les firmes veulent quand même des bénéfices, non ?


Oui, bien sûr, l’industrie veut faire des bénéfices… C’est le but de toute société commerciale. Mais la recherche de cette industrie permet aussi de grands progrès dans la prévention et dans les soins !
Sans oublier que les firmes qui développent les vaccins jouent leur image : elles ont intérêt à ce que tout se passe bien, sinon le public risque de ne plus leur faire confiance à l’avenir.

Il y a des effets secondaires !

✔ VRAI & ✘ FAUX

  • Comme tous les vaccins, celui contre le Covid-19 peut provoquer de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, une douleur musculaire ou, dans de plus rares cas, une réaction allergique à l’endroit de la piqûre.
  • Pas de panique ! Ces effets les plus fréquents sont normaux et pas systématiques. C’est le corps qui apprend à se défendre contre le virus. Ils disparaissent généralement au bout de 2 à 3 jours et on peut les atténuer en prenant des anti-douleurs.
  • On peut donc développer certains de ces effets secondaires ou ne rien avoir du tout.

Ton médecin traitant reste ton interlocuteur privilégié si tu as le moindre doute.

N'oublie pas


La maladie elle-même peut avoir des conséquences graves.
Une hospitalisation peut être nécessaire, ainsi que de la rééducation.
Certaines personnes en meurent, d’autres encore en souffrent de manière prolongée (Covid long).

Ça ne sert à rien de se faire vacciner : il faut quand même continuer à porter le masque et en plus on ne sait même pas si le vaccin est efficace !

✔ VRAI & ✘ FAUX

  • Le vaccin sert à limiter la propagation de la maladie mais ne la supprime pas. C’est pourquoi les gestes barrières restent utiles pour le moment. Plus le nombre de personnes vaccinées sera élevé, moins le virus pourra circuler.
  • Si malgré tout tu attrapais la maladie en étant vacciné, les symptômes seraient plus légers.
  • C’est vrai, on ne sait pas encore dire si le vaccin sera efficace sur le long terme mais, pour l’instant, il l’est et c’est prouvé. La science et la médecine sont des domaines qui évoluent chaque jour, on l’oublie parfois !

Je projette d’avoir des enfants plus tard, alors je ne peux pas me faire vacciner.

✘ FAUX

Même si la science manque encore de recul à propos de cette question, les études réalisées jusqu’à ce jour arrivent toutes à la même conclusion : les vaccins contre le Covid-19 n’impactent pas la fertilité, ni chez la femme, ni chez l’homme.
Il est également prouvé que les vaccins, même ceux basés sur la technique de l’ARN, ne peuvent pas modifier les gènes humains. L’ARN messager est incapable de s’insérer dans nos chromosomes et dans nos gènes. Il est détruit dès que la stimulation immunitaire est réalisée.

Et si je suis enceinte ?


Pour l’instant, le Conseil supérieur de la santé (CSS) estime que les femmes enceintes devraient être vaccinées en priorité car elles ont plus de risques de développer un Covid-19 sévère pour la mère et un accouchement prématuré, surtout lors du 3e trimestre. Par ailleurs, le CSS réaffirme que les vaccins à ARN messager contre le Covid-19 actuellement disponibles peuvent être administrés en toute sécurité aux femmes enceintes.
Pour toute question, le gynécologue reste l’interlocuteur privilégié pour en discuter.

Envie d'en savoir plus ?