AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presseCommuniqués de presse (2012)

15% de personnes en plus sous statut Omnio depuis la crise

Entre 2009 et 2011, le nombre de personnes sous statut Omnio a augmenté de 15%. Au total, 259.000 Belges* bénéficient aujourd’hui de ce statut qui permet d’obtenir un meilleur remboursement des soins de santé.

Bruxelles, le 29 octobre 2012. Entre 2009 et 2011, le nombre de personnes sous statut Omnio a augmenté de 15%. Au total, 259.000 Belges* bénéficient aujourd’hui de ce statut qui permet d’obtenir un meilleur remboursement des soins de santé. Les causes de cette augmentation ? Une détection active des personnes en situation financière difficile et la baisse du pouvoir d’achat. La Mutualité chrétienne (MC) plaide pour l’octroi automatique du statut Omnio.

Toute personne sous statut Omnio bénéficie d’un meilleur remboursement des soins de santé comme la consultation de son médecin ou ses frais de médicaments par exemples**. Ce statut donne également droit à d’autres avantages comme une réduction sur les transports publics ou sur la facture énergétique. En 2009, 71.376 affiliés de la Mutualité chrétienne étaient Omnio. En 2011, ces bénéficiaires du statut Omnio étaient 82.274 pour la MC (259.000 pour toute la Belgique*), soit une augmentation de 15%. « Nos efforts pour détecter et informer les personnes à bas revenus portent leurs fruits, explique Jean Hermesse, secrétaire général de la MC. Mais la baisse du pouvoir d’achat joue également un rôle. »

Au total, 1,8% des affiliés de la MC ont le statut Omnio. Bruxelles compte une proportion particulièrement importante de personnes Omnio : 5,6%. Un effet « urbain » qui se manifeste aussi à Liège (2,6%) et à Anvers (2,5%). La répartition des âges montre également que le statut Omnio concerne principalement la population active (18 à 49 ans) et leurs enfants.

Des efforts continus et un signalement automatique

Depuis l’introduction du statut Omnio en 2007, le nombre de personnes qui en bénéficient croît de manière régulière. Après des débuts hésitants, le système est de mieux en mieux connu. La situation économique et les efforts continus des mutualités pour informer cette catégorie de la population vont probablement continuer à porter ce chiffre à la hausse.

La MC veut avoir les coudées franches afin d’octroyer ce statut aux personnes qui y ont droit. « Nous souhaitons que l’administration fiscale nous signale de manière automatique quelles sont les personnes qui pourraient accéder à ce statut. Ceci nous permettrait alors de contacter ces personnes de manière ciblée afin d’entamer une enquête », déclare Jean Hermesse. En attendant, la MC lance un appel afin que les personnes ayant un revenu brut annuel inférieur à 15.606 euros (2.889 euros additionnels par membre de famille) se manifestent auprès de leur mutualité.

Mieux utiliser le dispositif existant

La MC indique également que le dispositif existant pour améliorer l’accessibilité et la qualité des soins de santé n’est pas encore appliqué de manière optimale. Les patients sous statut Omnio ont droit au système du tiers payant social. Grâce à ce système, ils ne paient que le ticket modérateur, le reste de l’honoraire étant réglé directement par la mutualité auprès du médecin. Les prestataires de soins se sont engagés à appliquer autant que possible le tiers payant social avec les patients qui se trouvent dans des conditions financières difficiles. Certains médecins n’appliquent cependant pas encore ce système de manière conséquente.

Par ailleurs, les patients avec dossier médical global (DMG) paient généralement moins pour leurs soins de santé. Il apparaît cependant que les personnes avec statut Omnio ont proportionnellement moins de DMG que les autres. Ce conseil à souscrire un DMG fait partie des huit pistes d’économies en soins de santé dont la MC a récemment parlé dans En Marche, le magazine diffusé auprès de ses membres.

*Chiffre de Laurette Onkelinx en réponse à une question parlementaire.
**Sur base du statut social, par exemple d'invalidité ou de retraite, les personnes peuvent également bénéficier d’un régime préférentiel.

Plus d’infos

Annexes : chiffres et graphiques (PDF)

Responsable Communication et Marketing : Marie Strowel, marie.strowel@mc.be