AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presseCommuniqués de presse (2013)

L’Assurance soins de santé et indemnités en danger pour ses 50 ans ?


Depuis le 3 décembre dernier et jusqu’au 9 janvier prochain, des membres d’Altéo et des professionnels de la Mutualité chrétienne (MC) vont à la rencontre du public en Wallonie et à Bruxelles pour mieux faire connaitre l’avancée sociale qu’a représenté la loi sur l’assurance soins de santé et indemnités (ASSI) pour toute la population. Car 50 ans après son adoption cette loi, et surtout son principe, ne font plus autant recette. Fil rouge de ces rencontres, un mousqueton distribué aux participants. Il relie, il sécurise. C’est un symbole fort de la solidarité qui est à la base de l’assurance soins de santé.

Depuis le 3 décembre dernier et jusqu’au 9 janvier prochain, des membres d’Altéo et des professionnels de la Mutualité chrétienne (MC) vont à la rencontre du public en Wallonie et à Bruxelles pour mieux faire connaître l’avancée sociale qu’a représenté la loi sur l’Assurance soins de santé et indemnités (ASSI) pour toute la population. Car 50 ans après son adoption, cette loi, et surtout son principe, ne font plus autant recette. Fil rouge de ces rencontres, un mousqueton distribué aux participants. Il relie, il sécurise. C’est un symbole fort de la solidarité qui est à la base de l’Assurance soins de santé.

2013 marque le 50e anniversaire de la loi sur l’Assurance soins de santé et indemnités. Pour Altéo et la MC, c’est la solidarité inscrite dans cette loi qui la rend efficace et qui permet à toutes et tous de faire face aux aléas de la vie.

Transferts communautaires et privatisations : de mauvais signaux

Pourtant, la solidarité ne fait plus autant recette dans notre société. L’individualisme, le marché et l’ultra-concurrence dominent, au détriment de mécanismes de sauvegarde d’une vie décente et de qualité pour le plus grand nombre, en particulier lorsque les accidents de la vie, la maladie, le handicap ou la vieillesse frappent.

Deux phénomènes sont révélateurs de cette tendance :

  1. La 6e réforme de l’Etat transfère 16 % du budget de l’assurance maladie vers les régions et communautés. L’assiette solidaire qui s’appuyait sur la totalité des citoyens du pays va se morceler au risque de générer des déséquilibres d’une région à l’autre.
  2. La privatisation de certaines prestations, couvertes par des assurances distinctes de l’Assurance soins de santé, porte préjudice aux plus faibles, aux malades chroniques, à ceux qui ne sont pas en mesure de supporter les primes à payer ou se voient refuser l’accès à ces assurances.

« L’Assurance soins de santé et indemnités est une mission sociale qui ne peut pas être transférée à des entreprises visant le profit, mais doit rester le terrain exclusif des mutualités assurant cette mission de service public sans but lucratif. La recherche de profit en assurance maladie conduit inexorablement à une sélection des risques et au transfert du coût des soins vers les patients », déclare Jean Hermesse, secrétaire général de la MC .

Altéo et la MC prennent le parti de la solidarité, convaincus qu’un système basé sur celle-ci est le meilleur moyen d’améliorer la santé de toute la population.

Solitaire ou Solidaire ? J’ai choisi !

Concrètement, Altéo et la MC vont à la rencontre du public en Wallonie et à Bruxelles. Différentes actions sont prévues durant les mois de décembre et janvier (http://www.alteoasbl.be/50-ans-de-l-assurance-soins-de). Symbole de ces rencontres : un mousqueton et un slogan : Solitaire ou Solidaire ? J’ai choisi ! « Nous avons choisi le mousqueton comme symbole fort de la solidarité. Il relie et il assure… Ce sont les ingrédients de base de la solidarité entre les personnes afin de permettre au plus grand nombre de faire face aux aléas de la vie », explique Philippe Bodart, secrétaire général d’Altéo.

Plus d'infos

Altéo est une association fondée en 1961 à l’initiative de la MC pour offrir aux personnes malades et handicapées les moyens de prendre elles-mêmes leur destinée en main.

Ses missions :

  • l’intégration grâce à de nombreuses activités de loisirs : sports, séjours de vacances, activités culturelles…
  • la défense des droits et des intérêts des personnes malades et handicapées grâce à la participation active de ses membres ;
  • l’entraide de proximité par l’accompagnement et le transport de personnes malades ou handicapées.

Patrick Verhaegen, secrétaire politique adjoint Altéo asbl

GSM : 0497 28 17 75

patrick.verhaegen@mc.be



Sebastián Franco, responsable communication Altéo asbl

GSM : 0488 15 02 16

sebastian.franco@mc.be