AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presseCommuniqués de presse (2018)

Refonte de la MC : pour plus de proximité et d’accessibilité


Promouvoir le bien-être et la santé de tous les Belges en garantissant des soins de qualité et accessibles à tous. C'est le défi que doit relever la Mutualité chrétienne. Pour mener cette mission à bien, la MC veut, dans un futur proche, renforcer son rôle de partenaire santé de référence. Cela nécessite une nouvelle structure organisationnelle. Mercredi soir, le conseil d'administration de la Mutualité chrétienne a pris la décision stratégique de réunir les forces des 19 mutualités régionales en une mutualité flamande et une mutualité francophone et germanophone d'ici 2022.

Avec ses 4,5 millions de membres, la MC est la plus grande mutualité de Belgique. En répondant continuellement aux besoins changeants des secteurs de la santé et du bien-être, la MC est le partenaire santé de référence pour ses membres depuis des générations. « Aujourd'hui, cependant, le secteur de la santé est confronté à des défis sans précédent », déclare Jean Hermesse, Secrétaire général de la MC. « Avec, par exemple, l'explosion du nombre de burn-out professionnel nous réalisons que nous ne parvenons plus à répondre aux attentes des gens avec les modèles classiques. Il y a une prise de conscience ; la santé est bien plus que l'absence de maladie. De nombreux autres facteurs jouent également un rôle. En tant que mutualité santé, nous voulons nous organiser en conséquence. Cela nécessite une réforme en profondeur de nos services et de notre modèle d'organisation et de prise de décision. »

Aujourd'hui, la MC est constituée de huit mutualités régionales (Wallonie – Bruxelles) et onze en Flandre. Mercredi soir, le Conseil d’administration a donné son feu vert à une très large majorité pour le nouveau modèle d’organisation. Afin de rester le partenaire de référence dans le secteur de la santé, d’améliorer plus encore la qualité de nos services et notamment nos services de proximité, la MC ne comptera plus que deux mutualités communautaires en 2022. La mission, la stratégie et la vision seront définies par le Groupe MC, qui gérera en outre l'assurance maladie obligatoire et un certain nombre de services spécifiques tels que les finances, les ressources humaines et les TIC. A terme, un conseil national de la santé, constitué de volontaires et de tiers externes, sera créé pour définir la politique de santé.

La structure grandement simplifiée accentuera l’efficacité et la proximité vis-à-vis des membres. « Au-delà de nos fonctions d’organisme assureur, nous souhaitons accompagner nos membres à travers le paysage complexe des soins », déclare Jean Hermesse. « La qualité, la rapidité et la proximité sont d'une importance cruciale. En tant que mutualité santé, nous développons les services de manière plus proactive et contactons les personnes en fonction de leurs besoins. Par cette modernisation de nos services, nous réussirons à faciliter l’accès de tous aux soins de santé ».

Par ailleurs, la nouvelle structure permettra de prendre des décisions plus rapidement, de coordonner les processus et de répondre à des défis tels que la digitalisation, la complexité de la structure étatique et la réalité financière. « En modernisant nos services et en investissant pleinement dans des systèmes informatiques uniformes, nous libérons également des ressources pour remplir notre rôle d’organisme assureur et de partenaire santé. Cela nous permettra aussi de travailler plus encore avec des objectifs de santé. »

La force de la MC réside dans l’engagement professionnel de ses collaborateurs, celui de ses nombreux volontaires et la richesse de toute son action locale. « Nos volontaires occuperont une place centrale dans la nouvelle structure organisationnelle, et ce, à tous les niveaux. Ils pourront s’engager localement dans cette organisation puisque l’ensemble du territoire sera couvert par un réseau de près de 40 centres de mutualité santé. Ce dense réseau de proximité permettra de capter et d’être en phase avec les besoins locaux pour contribuer à des actions santé sur le terrain au bénéfice de tout le monde. »

Prochainement, les assemblées générales des mutualités régionales examineront la proposition. L’objectif est d’achever cette refonte pour les prochaines élections mutualistes, en 2022. Mais des étapes importantes seront prises avant cette échéance. Concrètement cela se matérialisera, par exemple, par une harmonisation des services et avantages de l’assurance complémentaire dans toute la Wallonie et à Bruxelles.

Vers la fin de l'année, une feuille de route sera élaborée pour définir les prochaines étapes du processus de refonte. Pour Jean Hermesse : « C'est un sérieux changement pour notre organisation. Nous mettons tout en œuvre pour qu’il soit bien géré. Le nouveau modèle aura bien sûr un impact sur notre organisation, ses employés et la manière de travailler ensemble. Des fonctions existantes seront amenées à évoluer, et de nouveaux besoins nécessiteront de nouvelles fonctions. La décision est l’aboutissement d’un long processus de concertation. L’élaboration du nouveau modèle organisationnel se poursuivra dans le même esprit, et donc avec l’ensemble de notre personnel. »

Pour plus d'informations

Élodie Debrumetz, Responsable presse à la Mutualité chrétienne :