AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presseCommuniqués de presse (2019)

Plus de droits pour les aidants proches, une priorité des prochains gouvernements ?


La Mutualité chrétienne a remis ce mardi à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique une pétition réclamant plus de droits pour les aidants proches et rassemblant plus de 35 000 signatures en moins de 15 jours. L’engouement exceptionnel dont a bénéficié la campagne de la Mutualité chrétienne, soutenue par les asbl Aidants Proches et Aidants Proches Bruxelles, prouve que la situation des aidants proches en Belgique est une problématique sociétale majeure qui doit devenir une priorité pour les prochains gouvernements.

La Mutualité chrétienne a profité de la collaboration et du soutien de GuiHome qui a su mettre en lumière la situation difficile des presque un million d’aidants proches en Belgique. Ce dernier a publié sur les réseaux sociaux une capsule vidéo qui, en l’espace de 15 jours, a comptabilisé près de 800 000 vues. Avec le ton décalé qui le caractérise, il est parvenu avec humour et une part criante de vérité, à dénoncer les conditions peu envieuses des aidants proches qui ne bénéficient que de peu de reconnaissance et surtout de très peu de droits. Et pourtant, un aidant proche fait économiser en moyenne 1 197 € par mois à la société.

Qui sont les aidants proches ?

Pour rappel le profil des aidants proches est varié, il s’agit d’un conjoint, d’une voisine, mais aussi parfois d’un enfant qui prodigue des soins, accompagne et soutient un proche en perte d’autonomie due au handicap, à la vieillesse, à une maladie grave ou chronique. 14% des aidants proches ont moins de 18 ans. En moyenne, un aidant proche consacre 4,2 h d’aide par jour, 71% d’entre eux sont des femmes et 30% ont dû quitter leur travail.

Et ils seront de plus en plus nombreux dans les années à venir. Le vieillissement de la population entraînera une augmentation considérable du nombre de situations de dépendance et par conséquent des besoins en termes d’aide et de soins. Les alternatives adaptées sont en effet soit inexistantes, soit inaccessibles.

Revendications de la MC

Pour la MC, il est primordial d’introduire la reconnaissance de la situation des aidants proches et de permettre et faciliter l’octroi de droits spécifiques. Par ailleurs, il paraît nécessaire de construire des solutions adaptées et des dispositifs de soutien répondant aux besoins spécifiques des aidants proches en concertation avec le secteur associatif. Et ce, tout en veillant que ceux-ci ne soient pas utilisés comme substituts aux professions d’aide et de soins.

« Ce que nous espérions en lançant cette pétition » explique Jean Hermesse, Secrétaire général de la Mutualité chrétienne, « c’est d’une part visibiliser la problématique des aidants proches. L’engouement qu’a connu cette campagne nous rassure de ce point de vue. D'autre part, nous souhaitons un engagement en vue d’améliorer leurs droits et notamment des dispositifs légaux tels que des congés ou crédits temps spécifiques, un revenu de remplacement suffisant, d’accéder à des droits existants tels que des tarifs sociaux, des allocations, etc.. D'où notre présence au cabinet de la Ministre fédérale de la Santé publique pour lui remettre en mains propres les 35 651 signatures de notre pétition et ainsi rassurer les nombreuses personnes qui nous ont laissé des témoignages poignants et soutenu sur le fait qu’ils ont été entendu. »

Pour plus d'informations

Téléchargement