AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presse2020

Que payez-vous pour une intervention courante avec hospitalisation ?

Sur base des données de facturation des hospitalisations de 2019 recueillies par l'Agence Intermutualiste (AIM), la MC a préparé quelques graphiques indiquant le coût moyen pour le patient par hôpital et par type de chambre.
Il existe 18 interventions courantes : 11 avec hospitalisation classique (au moins une nuitée) et 7 avec hospitalisation de jour.

Discutez du prix et de la qualité de votre opération

Les graphiques indiquant le coût moyen vous donnent, en tant que patient, une idée du coût de votre opération. Les coûts peuvent fortement varier entre les hôpitaux, et ce également pour les interventions courantes. Les différences de prix s'expliquent parfois très simplement (par ex., matériaux ou implants différents). Parfois, ce n’est pas le cas. Les hôpitaux « chers » n’apportent pas forcément des soins de meilleure qualité que ceux « bon marché » et inversement. Il est important d'entamer le dialogue avec votre prestataire de soins sur le prix et la qualité.
Les moyennes figurant dans les graphiques sont des prix indicatifs : les factures individuelles peuvent être supérieures ou inférieures à la moyenne. Pour obtenir des estimations des frais standards, vous pouvez vous rendre sur le site web de l'hôpital, ou vous pouvez toujours demander une estimation des frais personnalisée. Les prestataires de soins de santé sont légalement obligés de vous informer non seulement sur l'aspect médical, mais aussi sur le prix auquel vous pouvez vous attendre.

Soins à basse variabilité

Depuis le 1er janvier 2019, les hospitalisations d'un certain nombre de groupes de patients sont prises en compte pour le système de soins à basse variabilité. Il s'agit d'une sélection de séjours hospitaliers impliquant des soins standardisés et peu complexes et où le prix devrait, en principe, peu varier entre les hôpitaux. Par exemple : prothèse de genou, prothèse de hanche, accouchement, traitement des varices...

Que signifient les soins à basse variabilité pour le patient ?


Si vous subissez une intervention qui relève des soins à basse variabilité, votre facture sera quelque peu différente. Un forfait est facturé, qui contient la majorité de tous les frais, et dont vous payez le ticket modérateur en tant que patient. Vous payez ensuite éventuellement d’autres frais, tels que les médicaments, les frais de matériel ou les suppléments d'honoraires, qui ne font pas partie du forfait. Si vous choisissez une chambre individuelle, des suppléments d'honoraires peuvent également s'appliquer. C'est également le cas pour les soins à basse variabilité.
Pour les patients présentant des complications ou d'autres pathologies, les règles de facturation classiques restent d’application et le système de soins à basse variabilité ne s'applique pas.
Parmi les graphiques ci-dessous, seule l’opération de la cataracte ne relève pas des soins à basse variabilité ; les 17 autres groupes de patients sont eux concernés.

Graphiques