AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presseCommuniqués de presse (2020)

Les mutualités contribueront au suivi des contacts à Bruxelles

Les 5 mutualités de notre pays effectueront le suivi des contacts dans la région de Bruxelles-Capitale en collaboration avec le call center N-Allo. Elles assument ainsi leur responsabilité sociétale et remplissent cette mission à la demande du gouvernement bruxellois, mandaté par le Conseil national de sécurité pour concrétiser cette initiative complexe.

À l’initiative du Ministre régional de la Santé et de l’Action Sociale, Alain Maron, les Mutualités Libres, les Mutualités Socialistes, la Mutualité Chrétienne, les Mutualités Neutres et les Mutualités Libérales, ainsi que le call center N-Allo, ont récemment été chargés du lancement du suivi des contacts. Une période de test débutera le lundi 4 mai afin que le suivi des contacts soit opérationnel en vue de la prochaine étape de l'assouplissement des mesures de confinement, planifiée le lundi 11 mai.

Il s'agit d'une opération complexe et colossale qui doit être menée à bien dans des délais extrêmement courts. Et ce, à un moment où les mutualités elles-mêmes tournent à plein régime pour faire face à la crise du coronavirus et continuer à garantir à tous le remboursement des soins de santé et le paiement des indemnités de maladie. Les mutualités n’ont toutefois pas hésité à soutenir cette initiative et à mettre à disposition leurs services et leur expertise pour aider à la réussite de la sortie progressive du déconfinement. Elles bénéficient de la confiance de la population et la prévention et la promotion de la santé font partie de leurs missions. Elles gèrent par ailleurs les données santé de toute la population en en garantissant la confidentialité et la sécurité.

L'une des conditions cruciales pour prévenir la propagation du coronavirus et permettre à chacun de reprendre une vie normale est d'une part, de déterminer qui a été en contact avec des personnes contaminées afin de prévenir de nouvelles infections et d'autre part, d'y associer un dépistage systématique. La contribution des mutualités en termes de ressources sera évolutive. Au fur et à mesure de la reprise normale de leurs activités, les agents des mutualités devront être progressivement remplacés par d’autres personnes.

Cartographier les contaminations potentielles

Concrètement, les agents du call center devront contacter les personnes contaminées et cartographier leurs contacts récents. Ils contacteront ensuite les personnes potentiellement contaminées et leur livreront des recommandations sur ce qu’il convient de faire. De cette façon, ils accompagneront les patients et leurs contacts afin de réduire les risques et d’assurer leur protection ainsi que celle de leur entourage. La plupart des collaborateurs travailleront par téléphone, mais il y aura aussi des « conseillers de terrain ». Ceux-ci se rendront sur place en cas de situations complexes ou auprès des personnes plus difficiles à joindre par téléphone.