AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presseCommuniqués de presse (2020)

Les organismes assureurs belges partagent un certain nombre de préoccupations concernant le transport des patients vers et depuis l'hôpital

Les réglementations concernant le transport des patients sont particulièrement complexes, mais cela ne doit pas empêcher toutes les parties concernées d'améliorer leur accès et accessibilité financière pour les patients, affirment les organismes assureurs dans une réaction commune.

Les réglementations concernant le transport des patients sont particulièrement complexes, mais cela ne doit pas empêcher toutes les parties concernées d'améliorer leur accès et accessibilité financière pour les patients, affirment les organismes assureurs dans une réaction commune.

Plusieurs points d’attention dans le contexte du transport des patients nécessitent une attention particulière :

  • Il est nécessaire que la conférence interministérielle dégage une vision générale sur l’accès et l'accessibilité financière du transport des patients au-delà des limites des compétences de chaque niveau de pouvoir. Les organismes assureurs sont disposés à poursuivre leur coopération de manière constructive. Ce faisant, ils souhaitent se concentrer sur des transports de qualité et abordables. Le transport traverse également les frontières régionales. Ici aussi, une coordination est nécessaire entre les différents gouvernements.
  • Les organismes assureurs soutiennent la demande d'exigences de qualité pour le transport assis et le transport en fauteuil roulant.
  • Une solution doit être trouvée pour les factures élevées que les patients reçoivent aujourd'hui lorsqu'ils doivent être transportés entre deux hôpitaux et ne peuvent retourner à l'hôpital d'admission d'origine le même jour. Ce transport, qui est le résultat de l'organisation des hôpitaux et que le patient ne choisit pas, ne doit pas être à charge du patient. Cependant, les organismes assureurs constatent aujourd'hui que des factures élevées sont établies sur cette base, et entièrement à charge du patient.
  • Les organismes assureurs recommandent l’actualisation et la digitalisation de la réglementation du transport régulier dans le cadre de l'oncologie et de la dialyse rénale. Ils plaident également pour que l’intervention actuelle soit prévue pour tous les patients atteints de cancer, y compris ceux qui reçoivent un traitement plus récent, comme l'immunothérapie. Il s’agit d’une compétence fédérale.

Les organismes assureurs continueront à œuvrer pour un transport accessible et abordable pour chaque patient. Le transport doit être un maillon à part entière de la chaîne de soins du patient.

Les organismes assureurs y contribuent par ailleurs déjà de différentes manières:

  • Les organismes assureurs travaillent en collaboration avec des partenaires qui garantissent l'organisation d'un transport de patients de qualité et abordable pour leurs membres.
  • Grâce à leurs assurances complémentaires, les organismes assureurs proposent déjà de nombreux services et avantages à leurs membres concernant différents types de transport de patients. Les membres qui bénéficient de l'intervention majorée (BIM) peuvent en outre souvent compter sur un remboursement plus élevé.
  • Lorsque cela est possible, les organismes assureurs mettent également en place, de leur propre initiative, un transport de qualité par des bénévoles.
  • Les organismes assureurs participent à différents groupes de travail et comités au sein de différents organes publics. Par l'intermédiaire de l'Observatoire des maladies chroniques, ils ont également contribué à l’élaboration d’avis politiques sur l'accès et l'accessibilité financière du transport des patients.

Les organismes assureurs font déjà beaucoup d'efforts pour rendre le transport des patients plus accessible et continueront à le faire à l'avenir et à améliorer encore davantage leurs services. Nous appelons les différents ministres à assumer également leurs responsabilités et à contribuer à une meilleure accessibilité et transparence. Nous leur demandons de prévoir les moyens nécessaires pour que le transport des patients soit de qualité et abordable pour tous.

Les organismes assureurs assurent leur entière coopération constructive pour s'attaquer aux enjeux du transport des patients et invitent les différents ministres au dialogue et à la concertation.