AccueilInfos et actualitésCommuniqués de presse2022

Non-recours aux droits sociaux : une identification proactive réduit les risques de pauvreté

Ce jour, le SPF Sécurité sociale a présenté le rapport final du projet Belmod X Take. Celui-ci démontre que de nombreux Belges ne bénéficient toujours pas des prestations de sécurité sociale auxquelles ils ont droit. La MC plaide pour une simplification administrative et une automatisation accrue des allocations. Un engagement continu à trouver de manière proactive les personnes qui peuvent avoir droit à une certaine allocation, y compris par l’intermédiaire de travailleurs sociaux, est également nécessaire.

Depuis plusieurs années déjà, la MC cherche de manière proactive les personnes dont elle estime qu’elles ont droit à certaines allocations, tout comme les autres caisses d’assurance. « Et cela marche », indique Elisabeth Degryse, vice-présidente de la MC. « Depuis quelques années, les services fiscaux nous indiquent les familles à faible revenu (sans autres détails). C’est pourquoi en 2015 et en 2020, nous avons pu nous mettre activement à la recherche de personnes qui selon nous, sur base de leurs revenus, étaient éligibles à l’Intervention majorée. Cela leur permet de payer leur ticket modérateur moins cher lors des consultations, mais cela leur donne également droit au tarif social pour le gaz et l’électricité et à des tarifs préférentiels dans les transports publics. Par exemple, nous avons volontairement contacté des familles monoparentales, nos membres dont nous savons qu’ils ont besoin de beaucoup de soins médicaux ou qui sont malades de longue durée ou sans emploi. Nous répéterons ces actions dans les années à venir. »

La recherche proactive des personnes qui se sentent perdues sur le chemin de l’aide financière porte ses fruits

Cette approche a permis en 2020 à 19.793 membres de la MC de bénéficier de l’Intervention majorée. Une famille/membre sur dix contacté avait droit à cette intervention majorée. La MC utilise de nombreux moyens pour prévenir des membres qui pourraient ne pas bénéficier de certains droits, par exemple après une hospitalisation, elle envoie un sms indiquant qu’il est nécessaire de signaler l’incapacité de travail à sa mutualité. De cette façon, ils évitent une éventuelle perte de revenu suite à une déclaration tardive. « Il n’est pas facile de s’y retrouver dans les méandres de la sécurité sociale. Il est, dès lors, essentiel de continuer à rechercher les possibles simplifications ou allocations automatiques et, dans tous les cas, nous continuerons à aider nos membres sur le plan administratif », ajoute Elisabeth Degryse.

Le rapport du SPF Sécurité sociale est disponible ici.

Plus d'informations

Manuel Di Pietrantonio, collaborateur relations presse MC, 0471 55 55 94