AccueilLa MCRéduire ma factureIntervention majorée

Conditions requises pour bénéficier de l'intervention majorée


Allocations donnant droit à l’intervention majorée

  • revenu d’intégration ou aide équivalente du CPAS durant trois mois complets et consécutifs ;
  • revenus garantis aux personnes âgées (GRAPA : garantie de revenus aux personnes âgées) ;
  • allocations aux personnes handicapées de plus de 21 ans (et de moins de 65 ans) :
    • l’allocation de remplacement ;
    • l’allocation d’intégration ;
    • ou l’allocation pour l’aide aux personnes âgées.
  • allocation familiale majorée (AF+) : pour les enfants souffrant d’un handicap ou d’un trouble, reconnus comme handicapés (physiquement ou mentalement) à au moins 66 % ou remplissant 4 points du premier pilier de l’échelle médico-sociale.

Qualités donnant droit à l’intervention majorée

Vous êtes inscrit dans une mutualité en tant que :

  • orphelin ;
  • ou mineur étranger non accompagné.

Sur base d'une enquête sur les revenus

L’intervention majorée sera accordée, après enquête de revenus, aux ménages dont le revenu annuel brut imposable ne dépassait pas, l’année précédant la demande (donc en 2017 pour les demandes introduites en 2018, par exemple), 18 335,43 €, augmenté de 3 394,38 € par membre de ménage supplémentaire.

Remarque : Le plafond de l’année précédente n’est pris en compte que pour autant que les revenus n’aient pas augmenté sensiblement entre-temps. Le cas échéant, le calcul se fera sur base des revenus au moment de la demande.

L’intervention majorée pourra également être accordée, après enquête de revenus, si l’un des membres d’une famille possède un indicateur au moment de la demande. Le revenu annuel du ménage est alors calculé sur base d’un revenu mensuel de référence (celui du mois qui précède la demande ou celui de la demande) multiplié par 12 (+ les différents avantages). Cela correspond à 18 730,66 €, augmentés de 3 467,55 € par membre supplémentaire du ménage (montants en vigueur au 1er septembre 2017). 

Est considéré comme indicateur le fait de se retrouver dans l’une des situations suivantes :

  • pensionné(e)s ;
  • handicapé(e)s ;
  • veuf(ve)s ;
  • percevoir une indemnité d’invalidité ;
  • fonctionnaires mis en disponibilité dont la période de maladie est de minimum un an ;
  • militaires en retraite temporaire d’emploi pour motif de santé depuis un an ;
  • familles monoparentales ;
  • personnes qui, durant un an sans interruption, sont soit en incapacité de travail, soit chômeurs complets, soit en combinaison des deux.

Voir aussi


Téléchargement