Personnalisez votre mc.be

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales.

Choisissez votre région et personnalisez le site

En sélectionnant votre mutualité régionale, vous personnalisez le site avec des informations régionales concernant vos avantages, des activités et des nouvelles initiatives.

Votre mutualité

Quels sont les symptômes ?

Le rhume des foins est une affection bénigne dont le principal inconvénient est d’être gênante. Le rhume des foins peut se manifester par toute une série de symptômes.

Les plus fréquents touchent principalement le nez et les yeux :

  • démangeaisons nasales avec accès d’éternuements correspondants ;
  • écoulement nasal ou, après un certain temps, nez bouché ;
  • démangeaisons des yeux, yeux larmoyants ou brûlants ;
  • gorge sèche ou démangeaisons de la gorge ;
  • toux sèche.

Les symptômes moins fréquents sont :

  • sensation de tête lourde ;
  • fièvre et sensation de fatigue ;
  • démangeaisons de la peau.

Les personnes qui ont le rhume des foins souffrent également plus souvent d’eczéma ou d’asthme, ces derniers étant alors de type allergiques.

Les symptômes apparaissent pendant la période de floraison des graminées, des plantes et des arbres, lorsque le pollen se retrouve dans l’air. Certaines personnes souffrent de rhume des foins pendant toute la période de floraison, tandis que d’autres ne sont atteintes qu’un jour de temps en temps. Les symptômes s’estompent toujours dès que l’air ne contient plus de pollen.

  • Les personnes allergiques au pollen des arbres ressentent des symptômes en février et mars, lorsque les arbres sont en fleurs.
  • Comme les graminées fleurissent plus tard, ce n’est qu’en mai et juin que les symptômes apparaissent chez les personnes allergiques au pollen des graminées.
  • La présence de symptômes à la fin de l’été et en automne peut indiquer une allergie aux spores de moisissures. Elle est toutefois moins fréquente.

Bien que la disposition au rhume des foins soit déjà présente avant la naissance, les symptômes n’apparaissent qu’au fil des ans. Ensuite, ils diminuent avec le temps. Mais il n’est pas possible de prévoir à partir de quel moment exactement.

Les symptômes mentionnés plus haut ne sont pas toujours dus au rhume des foins. Ils se rencontrent également en cas d’allergie aux poils de chats ou aux acariens, par exemple.

Direction médicale de la Mutualité chrétienne