AccueilMes avantagesMaladiesMaladies chroniquesDiabète

Auto-surveillance à domicile


Vous souffrez de diabète et devez vous injecter de l’insuline au moins 2 fois par jour ? Vous pouvez bénéficier d’une convention pour l’autogestion de l’équilibre de votre diabète à domicile. On parle d’auto-surveillance à domicile.
En tant que patient diabétique, vous pouvez suivre un programme d’auto-surveillance à domicile dans un centre spécialisé. Ceci signifie que vous avez droit à un suivi pluridisciplinaire dans un service hospitalier de diabétologie conventionné. Dans ce cadre, vous recevez en plus du suivi et des conseils, du matériel pour la surveillance de la glycémie.

Votre avantage

Concrètement, vos avantages sont les suivants :

  • Une formation et la guidance continue à la conduite du traitement : informations sur les dosages et manipulation de l'appareil, conseils d'hygiène, aide au suivi d’un régime alimentaire, apprentissage de la gestion des glycémies.
  • La gratuité du lecteur de glycémie et ses accessoires qui permet de déterminer le taux de sucre dans le sang et d'adapter le mieux possible le traitement (les doses d'insulines).
  • La gratuité du capteur pour les diabétiques de type 1 et un prix réduit pour les diabétiques de type 2.
  • Une guidance sociale et émotionnelle, l'information spécifique destinée à l'école si le patient est un enfant.

Comment y avoir accès ?

Une fois que le médecin généraliste a posé son diagnostic, il peut envoyer le patient chez un médecin spécialiste dans un centre agréé par l'Inami pour bénéficier de la convention « auto-surveillance de la glycémie à domicile ».

Les centres agréés font souvent partie du service diabétologie, endocrinologie ou médecine interne d'un hôpital. La liste des centres agréés est disponible dans tous les points de contact de la Mutualité chrétienne.

C'est le médecin spécialiste qui doit alors envoyer la demande au médecin-conseil de la mutualité. Sur base de cette demande, le médecin-conseil décide (ou non) d'accorder l'intervention financière de l'Inami pour l'auto-surveillance de la glycémie à domicile. Il adresse ensuite un courrier au médecin du centre et au bénéficiaire de l'intervention pour les informer de sa décision.

En donnant son accord, le médecin-conseil permet au patient diabétique d'utiliser gratuitement du matériel et de recevoir un suivi particulier de la part du centre agréé. Vous ne payez donc rien pour le matériel et pour l’accompagnement par les infirmiers et diététiciens du centre spécialisé (le système de tiers payant est d’application). Si vous consultez un médecin du centre, vous payez votre quote-part personnelle (ticket modérateur).

Voir aussi


Téléchargement