Congés thématiques

Il existe plusieurs congés thématiques destinés aux aidants proches :

Congé pour aidants proches

Les salariés et les fonctionnaires peuvent prendre un congé pour aidants proches sous certaines conditions : à temps plein ou en réduisant leur temps de travail d’1/5e ou mi-temps.

Conditions

Être reconnu en tant qu’aidant proche avec octroi de droits sociaux.

Durée

Actuellement, le congé complet est limité à un mois par personne aidée.

La réduction du temps de travail d’1/5e ou mi-temps est limitée à maximum deux mois par personne aidée.

Comment introduire la demande ?

  • Vous devez d’abord introduire une demande de reconnaissance en tant qu’aidant proche avec octroi de droits sociaux auprès de votre mutualité. Si votre demande est acceptée, l’attestation de la mutualité a une validité d’un an.
  • Après avoir obtenu la reconnaissance délivrée par votre mutualité, vous devez demander l’accord à votre employeur pour prendre un congé pour aidants proches. Cette demande doit être écrite et introduite au moins 7 jours avant le début du congé.
  • Vous devez ensuite introduire une demande d’allocation d’interruption de carrière auprès de l’ONEM.
  • Si vous bénéficiez d’indemnités d’incapacité de travail ou de maternité, vous devez demander, au préalable, l’autorisation d’exercer une activité bénévole au médecin-conseil de votre mutualité.

Montant de l’allocation

En tant qu’aidant proche, vous recevrez la même allocation qu’un congé thématique. Les montants sont renseignés sur le site de l’ONEM.

Une question ?

Pour plus d’informations, contactez le service social de votre région.

Retour en haut de page

Autres droits existants

Vous êtes l’aidant proche d’une personne qui a des difficultés sociales et/ou financières ? Faites-le point avec le service social sur les aides qu’elle pourrait solliciter !

Téléchargement