Congés thématiques

Il existe plusieurs congés thématiques destinés aux aidants proches :

Congé pour aidants proches

Les salariés et certains travailleurs de la fonction publique peuvent prendre un congé pour aidants proches sous certaines conditions : à temps plein ou en réduisant leur temps de travail d’1/5e ou mi-temps.

Conditions

Être reconnu en tant qu’aidant proche avec octroi de droits sociaux.

Durée

Actuellement, le congé complet est limité à un mois par personne aidée.

La réduction du temps de travail d’1/5e ou mi-temps est limitée à maximum deux mois par personne aidée.

Comment introduire la demande ?

  • Vous devez d’abord introduire une demande de reconnaissance en tant qu’aidant proche avec octroi de droits sociaux auprès de votre mutualité. Si votre demande est acceptée, l’attestation de la mutualité a une validité d’un an.
  • Après avoir obtenu la reconnaissance délivrée par votre mutualité, vous devez demander l’accord à votre employeur pour prendre un congé pour aidants proches. Cette demande doit être écrite et introduite au moins 7 jours avant le début du congé.
  • Vous devez ensuite introduire une demande d’allocation d’interruption de carrière auprès de l’ONEM.
  • Si vous bénéficiez d’indemnités d’incapacité de travail ou de maternité, le médecin-conseil évaluera si votre activité en tant qu’aidant proche est compatible avec votre état de santé et vous fera part de sa décision par écrit. Si vous recevez l’autorisation, vous pourrez commencer ou continuer à apporter de l’aide à votre proche.

Montant de l’allocation

En tant qu’aidant proche, vous recevrez la même allocation qu’un congé thématique. Les montants sont renseignés sur le site de l’ONEM.

Une question ?

Pour plus d’informations, contactez le service social de votre région.

Retour en haut de page

Autres droits existants

Vous êtes l’aidant proche d’une personne qui a des difficultés sociales et/ou financières ? Faites-le point avec le service social sur les aides qu’elle pourrait solliciter !

Téléchargement