La plupart des affections et des maladies entraînent des douleurs qu’il est important de comprendre pour les soulager, voire les faire disparaître. Il existe différents types de douleurs :

  • les douleurs aiguës provoquées, par exemple, par une sciatique, une rage de dents ou une appendicite. Elles sont un signal d’alarme et doivent être traitées en même temps que leur cause ;
  • les douleurs faisant suite à une intervention chirurgicale. Elles sont généralement maîtrisables avec des antidouleurs adéquats ;
  • les douleurs chroniques et lancinantes. Elles s’installent et durent des semaines, voire des mois. Difficilement contrôlables, elles envahissent toute votre vie et il faut pouvoir composer avec elles au quotidien...

Comprendre la douleur

La douleur n’est pas purement physique et objective. Elle influe sur le moral et vice-versa. Elle ne se limite pas à une simple sensation ou une perception, mais est en relation étroite avec votre état émotionnel. Autour de cette douleur se crée parfois une véritable souffrance psychologique faite d’inquiétudes, de tensions, de tristesse. Elle est également la source d’états de fatigue importants...

Le médecin ne se centrera pas uniquement sur le symptôme, mais il considérera globalement la manière dont vous « vivez » cette douleur. Vous pouvez être soulagé de la majorité des douleurs, mais le chemin est parfois long... Il ne faut pas renoncer et persévérer vers le traitement qui sera adapté à votre situation. Votre médecin généraliste est votre partenaire tout au long de ce chemin à parcourir. 

Remarque : mentionnez-lui les effets secondaires provoqués par les médicaments que vous consommez. Il pourra adapter le traitement ou vous orienter vers un médecin spécialiste.

Clinique de la douleur

Des centres de référence de la douleur existent dans certains grands hôpitaux. Comme la douleur touche souvent plusieurs organes et qu’elle peut être provoquée par des causes différentes, une approche pluridisciplinaire est nécessaire. Une équipe de spécialistes (neurologue, psychiatre, interniste, anesthésiste, psychologue, sophrologue, assistant social...) pourra proposer une prise en charge à la fois personnalisée, spécialisée et globale.

Vivre avec la douleur

Dans certaines situations, il arrive que la douleur ne soit pas totalement maîtrisable. Il n’y a alors pas d’autre choix que d’apprendre à « faire avec ». La douleur finit par faire partie intégrante de la vie. L’acceptation de ce fait peut prendre beaucoup de temps.

La présence de cette douleur influe non seulement sur le corps mais aussi sur le mental et les relations aux autres. Etre seul, avoir la sensation d’être incompris, exclu peut aiguiser la sensation de cette douleur. Distrayez-vous, gardez des contacts positifs avec votre entourage, prenez contact avec des personnes qui vivent le même problème de santé que vous : des groupes de malades chroniques existent au sein du mouvement social d’Altéo

Vous pourrez y trouver un soutien considérable et pourrez peut-être aider d’autres personnes vivant les mêmes difficultés que vous par le partage de votre expérience. Le thème de la douleur revient régulièrement au cours des rencontres proposées. Il existe également de nombreuses associations spécialisées dans un type d’affection qui peuvent vous proposer un soutien et de l’information. Vous trouverez leurs coordonnées sur le site de la « LUSS ». Contactez-les : une souffrance partagée est déjà moins lourde à porter !

Voir aussi