Au mois de mai, les travailleurs en invalidité (GLOSSAIRE), salariés, chômeurs, indépendants, reçoivent de leur mutualité une prime de rattrapage, communément appelée « pécule de vacances » en plus de leurs indemnités.

Qui peut en bénéficier ?

Vous pouvez percevoir une prime de rattrapage si :

  • vous êtes en incapacité de travail depuis au moins un an le 31 décembre de l'année qui précède l'année du paiement de la prime

ET

  • vous êtes toujours en invalidité au moins 1 jour au cours du mois de mai de l'année du paiement de la prime.

Exemple : vous recevrez la prime en mai 2019 si vous êtes en incapacité depuis au moins un an le 31/12/2018 et que vous êtes encore en invalidité au cours du mois de mai 2019.

Intervention de l'Assurance soins de santé et indemnités (ASSI)

La prime de rattrapage permet d'améliorer la situation financière des personnes en invalidité. Cette prime est adaptée à l'indice santé (indexable). Elle est soumise à l'impôt des personnes physiques mais aucun précompte professionnel n'est appliqué (pas de retenue préalable par la mutualité).

Pour les salariés et les chômeurs, le montant de la prime dépend à la fois de la durée de l’incapacité de travail au 31 décembre de l’année qui précède celle du paiement de la prime et de la charge de famille à cette même date.
Pour les indépendants, le montant de la prime est unique.

La prime de rattrapage en mai 2019


Durée de l'incapacitéSalariés / chômeursIndépendants
Avec charge de familleSans charge de famille et isolés
Incapacité entre 1 et 2 ans376,93 €346,93 €229,07 €
Incapacité de 2 ans et +661,16 €590,82 €229,07 €

Remarque : dans certaines circonstances, un pécule de vacances peut également être octroyé par l’employeur aux personnes en invalidité ayant repris partiellement une activité professionnelle.

Pour plus d’informations, contactez votre conseiller mutualiste ou notre centre d’appels gratuits au 0800/10 9 8 7.