Vous êtes en incapacité de travail et vous atteignez l’âge légal de la pension : vos indemnités seront suspendues à partir du 1er jour du mois qui suit votre 65e anniversaire, et ce, que vous soyez salarié ou indépendant. Vous ne pourrez donc plus obtenir le droit aux indemnités, même si vous souhaitez renoncer à votre pension. Il est donc important d’introduire votre demande de pension à temps pour éviter une période sans revenus.
Vous êtes à la pension (légale ou anticipée) et vous travaillez ou reprenez une activité professionnelle ? Dans certains cas, en cas d’incapacité de travail, vous pouvez bénéficier d’indemnités pendant un temps limité, à condition d’être dans les conditions pour en ouvrir le droit. Etant donné la complexité de la législation, n’hésitez pas à prendre contact avec nos services en cas de besoin.

Pour plus d’informations sur le passage à la pension légale, veuillez contacter le service pension de votre mutualité ou le centre d’appels 0800/10 9 8 7.

Pour des informations plus générales sur la pension légale, vous pouvez également consulter le site d’Énéo, mouvement social des aînés et le site de l’Office national des pensions.

Vous êtes salarié et envisagez une activité professionnelle

Cas particuliers :

  • vous continuez à travailler après l’âge légal de la pension (sans avoir introduit une demande de pension de retraite) et vous tombez ensuite en incapacité de travail : vous percevrez des indemnités d’incapacité de travail pendant une période limitée. Vous toucherez ensuite votre pension de retraite ;
  • Si vous continuez à travailler après l’âge légal de la pension en bénéficiant d’une pension (ou en avez demandé le bénéficie), vous ne pourrez pas être reconnu en incapacité de travail ;
  • vous avez pris une retraite anticipée et vous reprenez une activité professionnelle (limitée) cumulable avec votre pension de retraite : si vous tombez en incapacité de travail, vous devrez renoncer à votre pension de retraite (jusqu’à l’âge de 65, 66 ou 67 ans en fonction de la date à laquelle vous atteindrez l'âge légal de la pension) pour pouvoir bénéficier des indemnités d’incapacité de travail.

Dans tous les cas, renseignez-vous auprès du service pension de votre mutualité, de votre conseiller mutualiste ou contactez notre centre d’appels gratuits au 0800/10 9 8 7.

Vous êtes indépendant et envisagez une activité professionnelle

  • Si vous continuez à travailler pendant votre pension anticipée ou après avoir atteint l’âge légal de la pension et que vous tombez en incapacité de travail avant le 1er janvier 2019, vous devrez demander à passer sous le régime des pensions.
  • Si vous continuez à travailler après l’âge légal de la pension en bénéficiant d’une pension (ou si vous en avez demandé le bénéfice), vous ne pourrez pas être reconnu en incapacité de travail.
  • A partir du 1er janvier 2019, par contre, si vous continuez à travailler après l’âge légal de la pension sans bénéficier de la pension de retraite, vous ouvrez le droit aux indemnités d’incapacité de travail durant les six premiers mois de la période d’incapacité primaire, à condition que le montant de vos cotisations sociales payées atteigne au moins le minimum dû par un travailleur indépendant à titre principal.

Vous êtes chômeur

Le paiement de vos prestations sociales (maladie, chômage, prépension...) s’arrête à l’âge légal de la pension.

Voir aussi