AccueilMa situationMaladie ou accidentMaladie chroniqueVivre avec la maladieTrouver du soutienLes acteurs à vos côtés

Vos principales questions sur le travail du médecin-conseil

Quelles sont les prestations qui nécessitent l’accord du médecin-conseil ?

Avant de recevoir une intervention de votre mutualité, vous devrez obtenir l’autorisation du médecin-conseil pour les soins et prestations suivants :

  • Les médicaments délivrés sous certaines conditions
  • Le remboursement majoré des frais de kinésithérapie en cas d’affections particulières
  • Les traitements de logopédie
  • Certaines prestations de rééducation fonctionnelle
  • Le matériel médical : voiturettes, appareillages, chaussures orthopédiques...
  • Les soins dentaires : prothèses dentaires, orthodontie...
  • Les soins infirmiers à domicile
  • Une admission à l’hôpital ou un séjour en maison de repos et de soins

Retour en haut de page

 

Comment le médecin-conseil décide-t-il d’accorder ou non un remboursement ?

Le médecin-conseil vérifie si les conditions médicales et administratives règlementaires sont bien remplies. Le médecin-conseil prend sa décision sur base des données fournies dans la demande d’intervention signée par le prestataire de soins. Lors de la collecte d’informations et pour certaines tâches de contrôle, il peut se faire aider et assister par des paramédicaux tels que des infirmiers, des logopèdes, des kinés... L’autorisation de remboursement de médicaments est particulièrement délicate. Le contrôle du médecin-conseil porte sur le respect de nombreux critères.

Retour en haut de page

 

Mon médecin-conseil peut-il demander un examen complémentaire ?

S’il le juge nécessaire, votre médecin-conseil peut demander un examen complémentaire. Néanmoins, il se concertera au préalable avec votre médecin traitant.

Retour en haut de page

 

Mon médecin traitant peut-il transmettre des informations au médecin-conseil ?

Afin d’obtenir un maximum d’informations, le médecin-conseil reste en contact avec votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou votre médecin du travail. Il peut également leur demander des rapports de leurs consultations.

Retour en haut de page

 

Puis-je me faire accompagner par un proche lors de la visite chez le médecin-conseil ?

Si une personne vous accompagne, le médecin-conseil lui permettra d’assister à votre visite médicale mais seulement si vous le souhaitez.

Retour en haut de page

 

Que va me coûter ma consultation chez le médecin-conseil ?

La consultation chez le médecin-conseil est entièrement prise en charge par votre mutualité. Vous ne devrez donc rien payer.

Retour en haut de page

 

Dois-je transférer mon dossier médical au médecin-conseil ?

Il n’est pas nécessaire d’envoyer votre dossier médical au médecin-conseil. Celui-ci prendra contact avec vous ou avec votre médecin traitant s’il le juge nécessaire. En revanche, si vous êtes convoqué chez le médecin-conseil, munissez-vous d’un maximum d’informations médicales concernant votre pathologie actuelle (résultats d’examens, radios, rapports médicaux...) ou incitez votre médecin à les transmettre au médecin-conseil avant la date de la convocation.

Retour en haut de page

 

Je crains mon examen avec le médecin-conseil. Comment m’y préparer ?

Vous avez reçu une lettre de convocation pour une visite chez le médecin-conseil. Comme beaucoup de personnes dans votre cas, vous vous posez peut-être des questions sur ce rendez-vous médical : pourquoi suis-je convoqué ? Comment cela va-t-il se passer ? Va-t-on tenir compte de ma situation personnelle ? Sachez que le médecin-conseil est d’abord un interlocuteur avec qui une communication claire passe par une bonne préparation et l’échange d’informations. Pour que cette rencontre se déroule au mieux, préparez-la en apportant un maximum d’informations médicales concernant votre pathologie actuelle (résultats d’examens, radios, rapports médicaux...) ou incitez votre médecin à les transmettre au médecin-conseil avant la date de la convocation. Le jour de la convocation médicale, expliquez-lui simplement votre maladie, ce que vous ressentez et vivez et répondez naturellement à ses questions.

Retour en haut de page

 

J’ai le sentiment que le médecin-conseil ne comprend pas ma situation. Que puis-je faire ?

Il est possible que votre médecin-conseil ne dispose pas des informations adéquates. La première chose à faire dans ce cas est de contacter votre médecin traitant et de vérifier avec lui que le médecin-conseil ait bien reçu toutes les informations nécessaires à la compréhension de votre état de santé. Le Service social de votre mutualité pourra dans certains cas vous aider dans ce dialogue avec le médecin-conseil. En cas de désaccord, des recours sont possibles (voir plus bas).

Retour en haut de page

 

Je ne suis pas d’accord avec la décision du médecin-conseil. Quels sont mes recours ?

Si vous craignez la décision du médecin-conseil, veillez à lui transmettre au plus vite un maximum d’informations (résultats d’examens, radios, rapports médicaux...), pouvant l’aider à évaluer votre état de santé.

Une fois que le médecin-conseil vous aura communiqué sa décision finale, officialisée par un courrier, il sera trop tard pour enrichir votre dossier de nouveaux éléments. En cas de désaccord persistant avec une décision de votre médecin-conseil, votre seule alternative est d’adresser un recours auprès du Tribunal du travail. Faites parvenir votre recours par lettre recommandée au Tribunal du travail le plus proche de votre domicile dans les trois mois suivant la décision du médecin-conseil. La procédure est gratuite.

Si vous êtes syndiqué, le Service juridique de votre organisme syndical pourra mener ce recours en votre nom. En attendant la décision du tribunal, vous pouvez bénéficier d’allocations de chômage. Pour en savoir plus, contactez votre syndicat.

Si vous n’êtes attaché à aucun syndicat, contactez le Service social de votre mutualité, qui pourra vous conseiller un autre service de défense en justice.

Retour en haut de page

 

J’aimerais changer de médecin-conseil. Est-ce possible ?

Vous ne pouvez pas choisir votre médecin-conseil. Vous recevez une convocation chez un des médecins-conseils de votre mutualité. Le Service social de votre mutualité pourra dans certains cas vous aider dans ce dialogue avec le médecin-conseil. En cas de désaccord, des recours sont possibles (voir plus haut).

Retour en haut de page

Voir aussi