AccueilMa situationMaladie ou accidentMaladie chroniqueVos droits

Vos questions sur les interventions et remboursements

Mon médecin m’a prescrit des vitamines et des compléments alimentaires. Existe-t-il une intervention pour ces suppléments ?

Il n’existe pas d’intervention dans le coût des vitamines et compléments alimentaires (magnésium, Oméga-3, etc.). Infor Santé, le service de promotion de la santé de la MC, vous indique la manière la plus appropriée de consommer des compléments alimentaires et vous suggère des alternatives à ces médicaments.

Retour en haut de page

 

Les déplacements pour me rendre dans les établissements de soins sont-ils pris en charge ?

En fonction du type d’affection dont vous souffrez, votre mutualité peut intervenir dans vos frais de transports non urgents réalisés dans le cadre d’un traitement ou d’un suivi médical. Les transports pour dialyse, chimio, radiothérapie et pour les parents ou tuteurs d’enfants hospitalisés atteints d’un cancer sont couverts par l’Assurance soins de santé et indemnités et/ou par un complément de l’assurance complémentaire. En savoir plus

Certaines régionales d’Altéo organisent un service de transport sur base de solidarités locales. Les volontaires de l’association peuvent vous conduire à votre rendez-vous médical ou aux activités du mouvement. Pour plus d’infos, contactez le service de transport de votre régionale Altéo.

La Fondation contre le cancer propose une base de données en ligne répertoriant les sociétés de transport adaptées aux personnes malades. N’hésitez pas à la consulter, même si vous ne souffrez pas d’un cancer.

L’ASTA, l’Association des services de transport adapté pour personnes à mobilité réduite, regroupe des services opérant dans le secteur du transport adapté des personnes à mobilité réduite. Son site Internet propose une liste de services de transport disponibles en Wallonie et à Bruxelles. En savoir plus

En Wallonie, le TEC propose aux personnes à mobilité réduite (PMR) un service de minibus, assurant un transport porte-à-porte dans une zone limitée. Ce service répond à des demandes individuelles et demande d’effectuer une réservation à l’avance. Les prix sont identiques à ceux des tickets de bus et varient en fonction du nombre de zones parcourues. En savoir plus

À Bruxelles, la STIB propose un service similaire, les taxibus, à destination des personnes en situation de handicap. En savoir plus

Retour en haut de page

 

J’effectue de nombreux aller-retour à l’hôpital pour le suivi de mon enfant atteint d’un cancer. Existe-t-il une prise en charge pour mes frais de transport ?

Vous pouvez dans certains cas obtenir une intervention pour vos déplacements au chevet de votre enfant hospitalisé, atteint d’un cancer. Le remboursement porte sur un trajet aller-retour par jour, pour chaque jour d’hospitalisation de l’enfant qui comporte au moins une nuit. En savoir plus

Retour en haut de page

 

Je suis hospitalisé suite à ma maladie chronique. Puis-je bénéficier d’une intervention spécifique ?

Tous les membres de la MC en ordre de cotisation à l'assurance complémentaire bénéficient automatiquement d'une assurance hospitalisation : l'Hospi solidaire. Cette assurance intervient dans vos frais d’hospitalisation. Découvrez le détail de cette intervention.

Lorsque votre hospitalisation survient des suites d’une maladie grave ou coûteuse, vous pouvez aussi bénéficier d'un forfait unique de 150 euros. Ce forfait est octroyé pour les maladies qui peuvent entraîner des coûts importants. Celles-ci doivent être reprise sur notre liste (PDF). Si vous bénéficiez d’une assurance hospitalisation facultative de la MC (Hospi+, Hospi +100 ou +200), vous bénéficiez d’une intervention complémentaire au forfait de 150 euros.

Retour en haut de page

 

Je souffre d’incontinence et mes langes coûtent cher. Puis-je obtenir une intervention de ma mutualité ?

En fonction de votre situation, un forfait pour le matériel d’incontinence ou un forfait pour l’incontinence urinaire incurable peuvent vous être accordés par votre mutualité. D’autres interventions de fonds régionaux peuvent également compléter le forfait de la mutualité. Si vous êtes porteur d’un handicap reconnu, l’AViQ, le PHARE ou la DPB peuvent intervenir dans les frais relatifs à l’achat de matériel d’incontinence, sous certaines conditions. En savoir plus

Retour en haut de page

 

Puis-je bénéficier d’une intervention dans le coût du matériel de mobilité dont j’ai besoin ?

Vos déplacements deviennent difficiles et vous avez besoin d’une aide à la mobilité (voiturettes, scooters, aides à la marche, tricycles orthopédiques, stations debout, coussins anti-escarre) ? Vous pouvez dans certains cas bénéficier d’une intervention de la part de l’Assurance soins de santé et indemnités (ASSI). Pour en bénéficier, rendez-vous chez un bandagiste agréé avec une prescription médicale (rédigée sur un formulaire officiel, l’annexe 19) de votre médecin traitant ou spécialiste pour une voiturette ou une autre aide à la mobilité. L’annexe 19 peut être obtenue auprès de votre mutualité. En fonction de vos besoins et des possibilités techniques existantes, le bandagiste vous propose une aide à la mobilité. Il transmet ensuite à votre mutualité différents documents justifiant le recours à l’aide à la mobilité choisie. Sur base de ces documents, le médecin-conseil de votre mutualité décide de vous accorder ou non une intervention. Il vous fait part de sa décision, ainsi qu’au bandagiste. Si l’intervention est accordée, le bandagiste vous fournit le matériel demandé. En attendant la décision du médecin-conseil, vous pouvez louer une voiturette auprès de votre mutualité régionale.

L’intervention accordée par votre mutualité ne couvre pas toujours l’intégralité du prix de la voiturette ou de l’aide à la mobilité. Celle-ci dépend du type de matériel fourni. Vous devrez, dans certains cas, prendre à votre charge une partie des coûts.

Si malgré l’intervention de l’ASSI, le montant à votre charge reste trop important, vous pouvez dans certains cas solliciter une intervention de l’AViQ, du PHARE ou de la DPB. Ces interventions portent sur le matériel d’aide à la mobilité (canne, béquille… et, dans de très rares cas, voiturette). Elles s’adressent aux personnes de moins de 65 ans au moment de la demande ou aux personnes dont le handicap a été reconnu avant l’âge de 65 ans.

D’autres interventions sont parfois octroyées aux personnes qui ne répondent pas aux critères de l’Assurance soins de santé et indemnités par les CPAS.

Pour en savoir plus sur les conditions d’intervention, adressez-vous au Service social de votre mutualité.

Retour en haut de page

Voir aussi