L'allocation pour l'aide aux personnes âgées (APA)

L’allocation pour l'aide aux personnes âgées (APA) est une aide financière destinée aux personnages âgées en perte d'autonomie. Si vous avez 65 ans ou plus, des revenus limités et que vous présentez une perte d’autonomie, vous pouvez peut-être bénéficier de l’APA.

Qu’est-ce que l'allocation pour l’aide aux personnes âgées (APA) ?

Il s’agit d’un complément de revenus pour les personnes âgées de 65 ans ou plus qui doivent faire face à des frais supplémentaires en raison d'une diminution de leur autonomie. Ces personnes éprouvent des difficultés à exercer des activités quotidiennes telles que cuisiner, manger, se laver, faire le ménage et à participer à des activités sociales.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de l'APA ?

Pour bénéficier de l’APA, vous devez, entre autres :

  • Être âgé(e) de 65 ans ou plus ; 
  • Avoir des revenus (y compris ceux de votre partenaire) qui ne dépassent pas certaines limites ; 
  • Présenter une perte d’autonomie dans les actes de la vie journalière reconnue par un professionnel de l'organisme compétent. 

Jusqu'au 31 décembre 2020, les dossiers APA étaient gérés par le SPF Sécurité Sociale (Direction Générale des Personnes Handicapées). Depuis le 1 er janvier 2021, la régionalisation de l’allocation pour l’aide aux personnes âgées est effective. Les démarches et les interlocuteurs varient selon la région dans laquelle vous êtes légalement domicilié. Pour la Communauté germanophone, il n'y a aucun changement prévu avant le 1e janvier 2023.

Pour les bénéficiaires de l'APA déjà enregistrés en 2020, il n'y a aucune nouvelle démarche à effectuer. Les paiements sont garantis et se font sur base des critères acquis. Le seul changement concerne l'organisme qui effectue le versement de votre allocation (sauf pour la Communauté germanophone) :

  • Région bruxelloise : Iriscare
  • Région wallonne : votre mutualité
  • Communauté germanophone : Direction Générale des Personnes Handicapées

Pour consulter votre dossier ou introduire une nouvelle demande, vous devez donc désormais choisir votre nouvel organisme de contact (sauf pour la Communauté germanophone) en fonction de votre région de domicile :

Vous - ou votre représentant légal - pouvez introduire une demande d'APA au plus tôt le jour de vos 65 ans. Si vous effectuez vous-même la demande en ligne, vous devez vous munir de votre carte d’identité, de votre code PIN et du nom du médecin qui complètera le volet médical de votre dossier. Vous pouvez aussi vous faire aider par un intervenant du service social de votre mutualité, de votre commune ou du CPAS de votre commune.

Comment la perte d’autonomie est-elle évaluée ?

En Wallonie, l’évaluation médicale est réalisée par le médecin-conseil de la mutualité. Dans les autres entités fédérées, c'est un médecin évaluateur de la Direction générale Personnes handicapées (DGPH) qui s'en charge.
Sur base du dossier médical complété par le médecin, le professionnel de la santé examine les conséquences de la réduction d’autonomie sur les activités de la vie quotidienne. Il évalue spécifiquement les difficultés éprouvées pour :

  • se déplacer
  • cuisiner et manger
  • faire sa toilette et s'habiller
  • entretenir son habitation et accomplir des tâches ménagères
  • évaluer et éviter le danger
  • entretenir des contacts avec d’autres personnes

Sur la base de la décision médicale et des revenus du ménage, l’organisme compétent prend une décision quant au droit à l’APA.

Comment le montant de l’APA est-il calculé ?

Le montant dépend à la fois de la gravité de la perte d’autonomie constatée, de la situation familiale et des revenus, (y compris ceux du partenaire – pension, revenus mobiliers et immobiliers, donations, etc. font partie des revenus pris en compte).

Plus d'infos

Téléchargement