La grossesse est à chaque fois un moment unique dans la vie d'une femme. La Mutualité chrétienne vous accompagne dans les démarches à accomplir afin de pouvoir bénéficier d'une couverture optimale durant cette période importante pour vous et votre bébé.

Couverture des soins de santé

La couverture en matière de soins de santé est essentielle ! Pour pouvoir bénéficier de l'intervention de la mutualité dans les frais d'hospitalisation, de prestations médicales et paramédicales avant et après l'accouchement, votre numéro de registre national sera nécessaire (il se trouve sur votre carte d'identité électronique ou sur votre carte isi+). 

Vos droits en matière de soins de santé dépendent de votre statut à la mutualité. Ces droits s'ouvrent et se prolongent : 

  • soit par le paiement de cotisations ;
  • soit par la remise ou la transmission automatique d'attestations (du chômage, CPAS...) ;
  • soit par la transmission automatique de preuves d'assujettissement suffisant à la sécurité sociale pour les travailleurs salariés ou indépendants. 

Les indemnités

Pour percevoir les indemnités de la mutualité pendant la période du repos de maternité, mais aussi durant l'écartement du travail pendant la grossesse ou l'allaitement, vous devez avoir accompli un stage de 120 jours de travail ou de chômage au cours des 6 mois qui précèdent l'arrêt de travail. Dans le cas d'un travail intérimaire ou à temps partiel, le stage est de 400 heures de travail au cours des 18 mois qui précèdent le congé. Certaines situations peuvent donner droit à une dispense ou à une réduction de stage. 

Dans tous les cas, n'hésitez pas à prendre contact avec votre conseiller mutualiste, avant l'accouchement, afin de vérifier vos droits aux soins de santé et aux indemnités.

Protection de la maternité

Lorsque le médecin a confirmé votre grossesse, il est important de prévenir immédiatement votre employeur que vous êtes enceinte en lui remettant un certificat médical, de préférence par envoi recommandé. 

Ceci vous permet de bénéficier des différentes mesures légales de protection de la maternité, notamment : 

  • la protection contre un licenciement éventuel jusqu'à la fin du mois qui suit le congé postnatal sauf si le motif du licenciement est étranger à la grossesse. La protection contre le licenciement est également effective durant la période d'essai ;
  • l'interdiction du travail de nuit et des heures supplémentaires ;
  • l'interdiction d'effectuer certains travaux dangereux pour la santé de la femme enceinte et/ou celle de son enfant. 

Si vous êtes chômeuse, vous ne pouvez pas refuser un emploi pendant votre grossesse sauf si cet emploi présente un danger pour votre santé ou celle de votre enfant.

Examens médicaux

Pendant votre grossesse, vous avez le droit de vous absenter du travail, avec maintien de la rémunération, pour vous rendre aux examens médicaux prénataux lorsque ceux-ci ne peuvent avoir lieu en dehors des heures de travail. 

Vous devez toutefois en informer préalablement votre employeur. Et, si une convention, un règlement de travail ou l'employeur vous y invitent, vous devrez remettre une attestation médicale justifiant votre absence.

Pour plus d'infos

  • Consultez notre rubrique naissance. Elle vous propose des conseils adaptés à chacune des étapes de votre grossesse et vous donne également des informations pratiques sur vos droits et les formalités à accomplir au cours des prochains mois. 
  • Consultez également nos pages sur les avantages de votre mutualité lors de la période de grossesse. 
  • Si vous souhaitez de plus amples informations, contactez votre conseiller mutualiste.

Mes avantages


Voir aussi