AccueilMa santéBien dans mon corpsManger mieuxAliments et modes de vie

Le Nutri-score, votre allié pour une alimentation saine

Une alimentation saine est à la base d’une bonne santé, mais devant la multitude de produits alimentaires transformés proposés en magasin, difficile de savoir quoi mettre dans son panier. Et au vu de la petite taille de certains étiquetages, il est parfois compliqué de lire la composition des produits, d’où un risque d’erreur plus élevé. Le système de Nutri-score se propose de pallier ce problème en offrant un étiquetage nutritionnel simplifié. Pratique ? Certainement ! Infaillible ? Sans doute pas.

A, B, C, D, E… le Nutri-score, késako ?

Le système donne au consommateur une idée de la valeur nutritionnelle des aliments transformés et des boissons sans alcool. En pratique, il se traduit par 5 lettres : A, B, C, D et E (du meilleur au plus mauvais score), imprimées sur les étiquettes de divers produits alimentaires. Elles sont assorties de couleurs, du vert foncé au rouge, afin d’identifier d’un coup d’œil les aliments les plus sains. Simple, efficace et très intuitif : le Nutri-score semble avoir tout pour plaire.

Bientôt partout, mais pas sur tous les produits

Le Nutri-score est visible sur une partie des produits Delhaize®, Carrefour® et Colruyt® depuis plus d’un an. Venu de France, il s’est juridiquement implanté chez nous le 1er avril 2019. Il obtient un premier cadre légal et une reconnaissance officielle mais est soumis à l’adoption volontaire. Les enseignes ne sont donc pas tenues de l’adopter. Certaines marques, telles qu’ Alpro, Danone et Elvea ont déjà commencé à utiliser le Nutri-score. Par contre, des géants de l’agroalimentaire comme Coca-Cola, Pepsico ou Unilever s’y opposent. Pas vraiment étonnant de la part de fabricants de sodas et snacks sucrés, souvent incriminés dans la malbouffe. De plus, le système n’est pas encore harmonisé au niveau européen et il est difficile d’imaginer que les 5 lettres colorées apparaissent sur des produits importés de pays qui ne connaissent pas le Nutri-score.

Comment le Nutri-score annonce-t-il la couleur ?

Pour rendre son verdict sur votre pâte à tartiner préférée, le système prend en compte deux catégories de nutriments et d'aliments. D’une part, leur teneur en protéines, fibres, fruits et légumes, et d’autre part les taux d’acides gras saturés, de calories, de sel et de sucres. Un score est alors attribué au produit, puis traduit par la lettre A, B, C, D ou E. De quoi faciliter la vie de ceux qui examinent minutieusement les étiquettes de ce qu’ils consomment, mais aussi de ceux qui n’ont ni le temps ni l’énergie de le faire. Attention tout de même : le Nutri-score ne tient pas compte des colorants, exhausteurs de goût et autres additifs, parfois très mauvais pour la santé.

Dans le rouge : les frites et le chocolat belge !

Si l’outil est très pratique, il n’est pourtant pas un juge absolu. Les aliments qui arborent un Nutri-score E (sur fond rouge) ne sont pas empoisonnés ! Ce label vous aide simplement dans vos choix en indiquant les aliments à limiter. Riches en sucre ou en graisse, certains produits sont évidemment à consommer avec modération mais le Nutri-score ne vous impose pas de les bannir définitivement de votre liste de courses. Il serait dommage d’exclure d’emblée des produits qui font notre fierté nationale, comme le chocolat belge ou les frites. De temps en temps et sans en abuser, vous pouvez bien vous octroyer ce petit plaisir.

En zone grise, les limites du système

Les informations prises en compte dans le calcul du Nutri-score sont importantes mais restent néanmoins très générales. Il n’offre qu’un résultat global, et n’est pas spécifiquement adapté aux besoins de la personne qui consommera le produit. Or les apports nutritionnels nécessaires varient en fonction de l’âge, du sexe, de l’activité physique, etc. Gardez à l’esprit que ce n’est pas une information liée à vos besoins individuels, mais une information nutritionnelle très … très simplifiée. De plus, un jus d’orange avec un Nutri-score A sera toujours moins sain qu’un jus d’orange frais et pressé. Si vous en avez la possibilité, optez pour les fruits et légumes frais ! Ils surpassent de loin un Nutri-score A.

Une chose est sûre : même s’il ne s’agit pas d’un outil infaillible, le Nutri-score est bel et bien votre allié. Il vous aide à vous diriger vers une alimentation plus saine dans la jungle du supermarché !