AccueilVotre santéBien dans son corpsManger mieuxCuisiner différemment

« Bonnes » et « mauvaises » graisses dans notre alimentation


Une consommation excessive de certains types d’acides gras peut avoir des conséquences néfastes sur notre santé.

Les graisses font partie de notre alimentation quotidienne. Source incontournable d’énergie pour notre corps, elles sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Mais une consommation excessive de certains types d’acides gras peut avoir des conséquences néfastes sur notre santé.

Il est donc important de varier les graisses et les huiles en privilégiant les aliments bénéfiques pour notre santé.

Les acides gras saturés

Les acides gras saturés se trouvent dans les produits d’origine animale (viande, lait, œufs, fromage…), dans les aliments préparés (biscuits, chocolat, pâtisseries…) mais aussi dans les matières grasses végétales comme certaines margarines et huiles. Citons la très controversée huile de palme qui contient 50% d'acides gras saturés, à la différence de l'huile d'olive qui n'en contient que 15%.

Ces acides gras saturés nous servent presque uniquement de réserve d’énergie. Ils tendent également à favoriser les dépôts de cholestérol dans les artères, ce qui augmente les risques de maladies cardiovasculaires. Limitez-les donc au maximum !

Les acides gras mono-insaturés

Ils se retrouvent essentiellement dans les produits d’origine végétale (olives, amandes, noisettes et leurs huiles respectives). On leur reconnaît des effets bénéfiques sur la fonction cardiovasculaire.

Les acides gras poly-insaturés

Les acides gras poly-insaturés sont indispensables à l’organisme ; ils sont d’ailleurs dits « essentiels ». Ils doivent être apportés par notre alimentation car notre organisme ne sait pas les fabriquer lui-même. On distingue deux types d’acides poly-insaturés : les omégas-3 et les omégas-6. Il est conseillé de consommer environ 4 à 5 fois plus d'oméga 6 que d'oméga 3. Malheureusement, dans notre alimentation occidentale, nous en consommons parfois 10 à 15 fois plus.

Omégas-3

Ils sont présents dans les poissons « gras » comme les sardines, le maquereau, le saumon ou encore la truite. On les retrouve également dans les coquillages et les crustacés. Privilégiez également l'huile de colza ou l'huile de lin, sources d'oméga 3.

Les omégas-3 sont surtout connus pour leur rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, mais aussi pour leur action bénéfique sur l’activité du cerveau.

Soyez tout de même attentif au fait que les industriels utilisent souvent ces bienfaits comme argument de vente pour séduire le consommateur.

Omégas-6

Cette catégorie d’acide gras est composée exclusivement de graines (germes de blé, graines de sésame, soja…) et de leurs huiles.

Les omégas-6 contribuent à maintenir la fluidité du sang, diminuer la tension artérielle…

Les acides gras trans

Les acides gras trans ont toujours fait partie de notre alimentation : ils sont à la fois des produits naturels (lait, beurre, viande) et des produits industriels.

Les acides gras trans d’origine industrielle ont plutôt mauvaise presse. Ils sont formés par un processus d’hydrogénation qui consiste à transformer des huiles liquides en graisses solides (la margarine en est un bon exemple). Ce processus a pour but d’augmenter la durée de conservation de certains produits. On retrouve les acides gras trans dans les plats préparés, les viennoiseries industrielles, les biscuits, les pâtes à tartiner, les chips…

Certaines études démontrent le rôle des acides gras trans dans l’augmentation du mauvais cholestérol et dans le développement des maladies cardiovasculaires. Sur les étiquettes, il est possible d’identifier leur présence par le terme « huiles ou graisses partiellement hydrogénées ».

Comment diminuer notre consommation d’acides gras trans ?

  • Limitez au maximum votre consommation de denrées industrielles telles que les plats préparés, les biscuits, les viennoiseries…
  • Privilégiez les produits laitiers les moins gras (produits demi-écrémés ou écrémés).
  • Réduisez votre consommation de viande et évitez les viandes hachées grasses ou encore les viandes panées.
  • Evitez de « sur-cuire » les graisses de cuisson et limitez les aliments frits.
Infor Santé

Voir aussi