AccueilMa santéBien dans mon corpsPrévention au quotidienVitamines et compléments alimentaires

Les compléments alimentaires

Soucieuses de s’assurer une meilleure protection contre des problèmes de santé, de nombreuses personnes consomment des suppléments de vitamines et de minéraux.

Soucieuses de s’assurer une meilleure protection contre des problèmes de santé, de nombreuses personnes consomment des suppléments de vitamines et de minéraux, regroupés sous les termes « compléments alimentaires ».

Comme le nom l’indique, il s’agit de compléter une alimentation qui ne procurerait pas toutes les vitamines et nutriments essentiels à notre corps. Sans indication médicale, ces compléments alimentaires s’avèrent cependant superflus. En effet, le corps n'a pas besoin d'une surabondance de vitamines, et une alimentation saine et variée suffit d’ordinaire à couvrir les besoins.

Prendre soin de soi en consommant des compléments ?

Les compléments alimentaires ne pourront jamais remplacer des habitudes alimentaires saines. Quiconque mange trop, trop gras, trop salé, trop peu de fibres et peu de fruits et légumes ne pourra compenser ces habitudes malsaines par la consommation de suppléments de vitamines et de minéraux. Si la prise de ces suppléments suscite chez beaucoup un sentiment de bien-être, ceci s’explique souvent par des motifs psychologiques (ce que l’on appelle l’effet « placebo »). Par ailleurs, une alimentation variée comprend de nombreuses substances utiles que l’on ne trouve pas dans un supplément.

Il est important, et généralement suffisant, de manger sain et varié. Concrètement, ceci signifie manger :

  • beaucoup de légumes ;
  • beaucoup de fruits ;
  • beaucoup de produits complets (pain complet, yaourt entiers…) ;
  • suffisamment de produits laitiers ;
  • des graisses à tartiner et des graisses ou huiles de préparation saines (huile d’olive plutôt que margarine).

Et s’il en faut quand-même…

L’utilisation de compléments alimentaires peut être indiquée :

  • sur avis d’un médecin et après qu’un examen sanguin ait fait apparaître une carence en vitamines ou en minéraux ;
  • dans le cas de certaines maladies ;
  • après certaines opérations ;
  • dans des situations spécifiques :
    • de l’acide folique aux femmes enceintes ;
    • de faibles doses de vitamines K et D chez certains jeunes enfants ;
    • de la vitamine D aux personnes de 75 ans et plus.

Une consommation appropriée

Si, malgré tout, vous devez prendre des suppléments alimentaires, il est important de prendre en compte les recommandations suivantes :

  • Ne prenez que la quantité prescrite, ou à défaut la dose minimum recommandée.
  • N'achetez rien sur Internet ou via des entreprises de vente par correspondance.
  • Évitez les produits dont la notice n’est pas claire et/ou présentant une indication excessive ou trop précise (par ex. action antirhumatismale, anti-inflammatoire). En effet, un certain nombre seulement de suppléments sont reconnus comme « médicaments ».
  • Ne vous fiez pas aveuglément aux étiquettes « naturel » ou « biologique ».
  • Tenez toujours votre médecin et votre pharmacien au courant de votre prise de suppléments alimentaires. En effet, les vitamines et les minéraux sont susceptibles d’influencer l'action d'autres médicaments.
Infor Santé, service de promotion de la santé

Voir aussi


Téléchargement