Un traumatisme dentaire est une lésion d’une ou plusieurs dents, due à un choc, pouvant toucher aussi l’os, la gencive, les lèvres ou la langue. Les dents les plus fréquemment touchées sont les incisives et canines supérieures (les dents les plus en avant, donc les plus exposées).

Une réaction adaptée à chaque type de traumatisme dentaire

Une contusion : il s’agit d’un simple choc sur une dent, qui ne semble pas abîmée et qui ne bouge pas.

Que faire ? Consulter votre dentiste pour vérifier que le choc n’a pas touché le nerf et les vaisseaux sanguins de cette dent. Si c’est le cas, elle peut perdre sa vitalité et devenir grise.

Une dent fêlée : une petite fissure s’est formée au niveau de l’émail de la dent , mais aucun morceau de dent n’est tombé. Il est possible que vous ayez une légère sensibilité au froid.

Que faire ? Assurez-vous que la dent n’est pas mobile et que la gencive n’est pas blessée. Consultez votre dentiste, il pourra vérifier que tout va bien.

Une dent fracturée : le choc peut toucher la couronne (la partie visible de la dent) avec la perte d’un morceau de dent, plus ou moins important. Il est possible aussi que le choc ait fracturé la racine ou même l’os qui entoure et soutient la dent. La sensibilité au chaud et au froid ou la douleur seront plus ou moins fortes selon l’emplacement de la fracture.

Que faire ? Si vous retrouvez le morceau de dent qui est tombé/cassé, conservez-le dans du lait ou du sérum physiologique (si vous n’avez rien de tout cela, de l’eau du robinet ou votre salive peut convenir). Rendez-vous le plus vite possible chez votre dentiste. Si c’est possible, il recollera le morceau manquant. Sinon, il reconstituera la partie de dent abîmée avec des matériaux synthétiques.

Une dent déplacée : la dent peut s’enfoncer dans l’alvéole (la cavité osseuse dans laquelle elle est implantée), basculer vers l’avant, l’arrière ou le côté (la dent n’est plus dans le même axe que les autres), ou sortir en partie de l’alvéole (la dent paraît alors plus longue que les autres). C’est généralement douloureux, surtout au toucher.

Que faire ? Ne touchez à rien, mais consultez rapidement votre dentiste. Il évaluera la gravité de la lésion subie par la dent, la racine ou le nerf (éventuellement par une radiographie). Il replacera la dent et la fixera éventuellement avec une attelle collée.

Une dent expulsée : la dent est complètement sortie de l’alvéole. Il peut y avoir une déchirure de la gencive ou une fracture de l’os.

Que faire ? En cas de saignement, mordez dans une compresse stérile ou un mouchoir propre en tissu. Si la dent n’a pas été avalée, saisissez-la par la couronne, jamais par la racine. Ne la nettoyez pas mais conservez-la dans du lait ou du sérum physiologique (si vous n’avez rien de tout cela, de l’eau du robinet ou votre salive peut convenir). Ne la conservez jamais à sec ou dans de la glace, car le ligament qui recouvre la racine s’abîmerait irrémédiablement. S’il s’agit d’une dent définitive, le dentiste pourra peut-être la réimplanter dans l’alvéole. Mais le temps compte : plus le temps passe, plus la réimplantation se conclura par un échec. Consultez donc votre dentiste le plus rapidement possible. Les dents de lait ne peuvent pas être réimplantées, sous peine d’abîmer le germe de la dent définitive.

traumatisme_schema
Schéma des différents types de traumatisme (PDF)

Prévenir les traumatismes dentaires

Les enfants et les adolescents sont les plus souvent touchés par un traumatisme dentaire : les accidents se passent à la maison, au cours des loisirs ou durant la pratique d’un sport.

Adoptez les bons réflexes :

  • Les tout-petits tombent fréquemment lorsqu’ils commencent à marcher. En cas de chute sur la bouche, vérifiez si des dents sont branlantes ou fissurées. Consultez un dentiste rapidement.
  • Lorsque l’enfant fait du vélo, ou s’il est assis dans un siège enfant sur votre vélo, mettez-lui un casque pour lui protéger la tête et le visage en cas de chute. Mettez un casque vous aussi, vous serez mieux protégé et vous lui donnerez le bon exemple !
  • Si votre enfant ou vous-même pratiquez un sport à risque pour les dents (rugby, boxe, hockey, karaté…), il peut être utile de porter un protège-dents. Demandez conseil à votre dentiste.
Infor Santé, service de promotion de la santé

Mes avantages