AccueilVotre santéBien dans son corpsSanté dentaire

Les professionnels de la santé dentaire


Les soins dentaires sont pris en charge par différents métiers qui se complètent. Nous vous présentons ici les professionnels que vous rencontrerez le plus souvent.

Le dentiste généraliste

Le dentiste généraliste a tout d’abord un rôle préventif. Il voit son patient au minimum une fois par an. Durant cette visite, il procède à un examen complet des dents et de l’ensemble de la bouche.

Dès l’apparition des toutes premières dents de lait, il est important de se rendre avec son enfant 2 fois par an chez le dentiste généraliste. Les dents de lait ont une importance fondamentale pour le développement de l’enfant et pour l’avenir des dents définitives qui les remplaceront.

Si le dentiste généraliste constate des problèmes de positions des dents et des mâchoires, il peut vous orienter vers un orthodontiste. Il est en effet possible de réaliser un dépistage orthodontique précoce.

L’information aux patients pour le maintien d’une bonne hygiène bucco-dentaire fait également partie de son rôle préventif : comment se brosser efficacement les dents et à quelle fréquence, comment utiliser le fil ou les brossettes interdentaires, à quoi faut-il être attentif pour éviter au maximum le développement de caries, etc. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions.

L’autre part importante de son rôle est bien sûr d’assurer les soins, en fonction du diagnostic qu’il aura pu établir lors des visites préventives: soin des caries, détartrage, radiographie, extraction d’une ou de plusieurs dents, placement d’implants, de couronnes, de prothèses, etc.

En cas de traumatisme dentaire ou d’expulsion d’une dent suite à un accident, il effectuera également les soins d’urgence.

L’examen bucco-dentaire lui permettra aussi de repérer d’éventuels troubles et/ou déséquilibres qui nécessitent des soins particuliers. Selon les cas, il exécutera lui-même ces soins ou vous réorientera vers un confrère spécialisé, comme un dentiste spécialiste en parodontologie ou en orthodontie ou encore vers un stomatologue.

Retour en haut de page

L’assistant(e) dentaire

Le métier de dentiste ne se limite pas à soigner les dents de ses patients. Il y a aussi une multitude de choses que le dentiste doit gérer pour la bonne réalisation et la bonne organisation de son travail.

C’est pourquoi certains dentistes travaillent avec un(e) assistant(e) dentaire. Son rôle est multiple :

  • Accueillir les patients et les installer. Il/elle veillera à établir une bonne communication afin qu’un climat de confiance se mette rapidement en place.
  • Accompagner le dentiste lors de l’administration des soins aux patients, en préparant le matériel et les produits nécessaires, en lui donnant les instruments au fur et à mesure, tout en veillant au patient, à son bien-être. Après les soins, il/elle devra veiller au maintien d’une bonne hygiène du cabinet dentaire en désinfectant le fauteuil et en stérilisant les instruments utilisés.

L’assistant(e) a également un rôle administratif : il/elle devra répondre au téléphone, traiter les diverses demandes, planifier les rendez-vous, tenir à jour et classer les dossiers des patients… et bien d’autres choses. Si le dentiste souhaite alléger certaines tâches de son travail, l’assistant(e) peut ainsi être un bon soutien dans son travail quotidien.

Pour vous, l’assistant(e), tout comme le dentiste, peut être une personne de confiance à l’écoute de vos besoins et de vos émotions. Tous deux peuvent répondre aux questions que vous vous posez et donner des conseils de prévention (par exemple sur le brossage des dents…). L’assistant(e) dentaire joue donc un rôle important dans le déroulement d’une visite chez le dentiste.

Retour en haut de page

Le dentiste spécialiste en orthodontie (DSO)

Le rôle du dentiste spécialiste en orthodontie est de veiller au bon positionnement des mâchoires et des dents. Ses interventions seront différentes selon l’âge et le développement des dents de ses patients.

Le DSO et les dents de lait


Les dents de lait ont une influence importante sur le bon positionnement des dents définitives. C’est pourquoi, si une dent de lait est absente (à cause d’un accident par exemple, ou si une dent trop cariée a dû être retirée) ou en cas de conséquences négatives d’un usage trop long de la tétine ou du pouce, la mise en place d’un appareil (fixe ou amovible) s’avère parfois nécessaire afin d’éviter une mauvaise position des futures dents définitives. Les interventions peuvent se faire précocement (avant que les problèmes ne prennent de l’ampleur) ou pour corriger des mauvais positionnements déjà installés, chez des enfants jeunes.

L’orthodontiste travaille en collaboration avec le dentiste généraliste, mais aussi, selon les cas :

  • avec le logopède, en cas de problèmes de mauvaise position de la langue, de respiration buccale... ;
  • avec le médecin ORL (oto-rhino-laryngologiste, ou plus simplement dit « nez-gorge-oreille ») en cas de difficulté à respirer par le nez ;
  • avec le pédiatre.

Ces différentes difficultés présentes chez l’enfant peuvent entraîner des perturbations au niveau du développement du visage et des mâchoires.

Le DSO et les dents définitives


La correction devra se poursuivre jusqu’à ce que la denture définitive soit complète et en bonne position.
Ici, le traitement se fera le plus souvent avec des appareils fixes (par exemple, les « plaquettes »).

Dans certains cas plus complexes, l’orthodontiste devra travailler en collaboration avec un stomatologue ou encore un chirurgien maxillo-facial, s’il y a des problèmes au niveau des bases osseuses.

En cas d’anomalie telle que la fente labio-palatine appelée plus communément « bec-de-lièvre », la prise en charge est précoce et multidisciplinaire.

L’orthodontie peut également s’adresser aux adultes (par exemple si un traitement n’a pas été fait durant l’adolescence, ou pour compléter celui-ci, pour corriger les axes de dents inclinées, etc.).

On considère que le traitement orthodontique en tant que tel débute avec le placement de l’appareil. Durant le traitement, des visites de contrôle (+/- 1x/mois) seront effectuées afin d’ajuster l’appareillage et surveiller le déroulement du traitement. En fin de traitement, une phase de contention pour assurer un bon maintien du résultat obtenu sera nécessaire ainsi qu’un suivi à plus long terme.

Afin d’obtenir le meilleur résultat possible, la collaboration active du patient tout au long du traitement est indispensable. C’est aussi un moment où le brossage est rendu plus difficile à cause de l’appareillage. Il faut particulièrement diversifier les moyens de brossage.

Retour en haut de page

Le dentiste spécialiste en parodontologie

La parodontologie est le traitement du parodonte, c’est-à-dire de l’ensemble des tissus de soutien des dents : gencive et os qui tient les racines.

On parle de maladie parodontale lorsque les bactéries de la plaque dentaire déclenchent une infection chronique qui touche l’os. L’évolution se fait en plusieurs étapes :

  • L’infection atteint tout d’abord la gencive. C’est le premier stade de la maladie, la gingivite. Les signaux d’alerte sont des gonflements et des saignements de la gencive. Un brossage efficace permet généralement de stopper l’inflammation.
  • Si la gingivite n’est pas traitée, l’inflammation continue son chemin, gagne l’os sous la gencive et provoque alors la destruction des tissus de soutien de la dent. C’est le deuxième stade de la maladie, la parodontite. Cette destruction se fait le plus souvent progressivement et imperceptiblement. C’est bien là un danger complémentaire.

Le dentiste généraliste pourra se faire seconder et vous référer vers un dentiste spécialisé en parodontologie.

La parodontite conduit au déchaussement de la dent et favorise une mauvaise haleine (l’halitose). En l’absence de traitement, la parodontite s’étend pour provoquer les mêmes dégâts sur d’autres dents.

Les causes de la parodontite sont généralement un brossage insuffisant ou inefficace. Il existe cependant d’autres facteurs qui augmentent le risque de développer une maladie parodontale comme le tabagisme, le diabète, les antécédents familiaux, le stress et la grossesse.

Le traitement consiste notamment en un détartrage et un traitement de surface de la racine sous la gencive (le surfaçage). Dans certains cas, un traitement chirurgical sera effectué. Bien entendu, si on est atteint de gingivite ou de parodontite, le traitement ne pourra être efficace que si on adopte résolument un bon brossage et une bonne hygiène générale de la bouche.

Retour en haut de page

Le stomatologue

Le stomatologue ou stomatologiste ou chirurgien maxillo-facial est un médecin spécialisé dans le traitement des pathologies buccales, qui réalise des opérations complexes et sous anesthésie locale ou générale. C’est d’abord un médecin, qui a suivi des formations complémentaires en science dentaire, en stomatologie ou chirugie maxillo-faciale.

Votre dentiste généraliste vous conseillera de consulter un stomatologue s’il dépiste des problèmes qu’il ne peut traiter lui-même. Les problèmes buccaux sont nombreux et variés : problèmes de dents de sagesse, fracture de la mâchoire, problèmes de décalage des bases osseuses (chirugie orthognathique), problèmes de glandes salivaires, mycoses, fentes, tumeurs bénignes ou malignes de la langue ou des joues, etc.

Retour en haut de page

Infor Santé, service de promotion de la santé

Mes avantages


Voir aussi


Téléchargement