AccueilVotre santéBien dans son environnement

Internet santé : un outil à maitriser


En 2016, sur les 11.3 millions d’habitants de notre pays, on comptait 9.64 millions d’actifs sur internet. Le belge passait en moyenne 4,21 heures en ligne quotidiennement. Parmi toutes ses recherches, la santé.
Selon une étude de la MC, internet fait effectivement partie des premières sources d’information en matière de santé, avec 28% des gens qui déclarent y recourir, en seconde position derrière le médecin généraliste. Internet devient même la 1ere source d’info pour 42% de la tranche des 18-34 ans.
L’information étant disponible à foison, partout et tout le temps, comment s’y retrouver…

Le risque des moteurs de recherche : voir toujours le pire

Une plaque de boutons apparait sur votre bras ? Il y a de grandes chances que vous tapiez dans la barre de recherches les premiers symptômes que vous percevez. Et là, vous risquez de tomber dans le piège : Internet ne faisant pas le tri, il va vous proposer côte à côte une banale irritation et le plus terrible des cancers de la peau, alors que les chances de souffrir de ce dernier sont infiniment plus minces. Faire preuve d’esprit critique et rester réaliste vous aideront à choisir où cliquer.

La source d'information : parfois difficile à vérifier

Mais encore faut-il tomber sur un « bon » site. Pages commerciales, forums et infos périmées se taillent la part belle parmi les résultats qui vous seront proposés. Ceux qui sont encadrés ou soulignés sont des résultats « sponsorisés », issus de sites qui ont payé pour être en haut de la liste, ce qui n’est pas forcément un gage de qualité… Auxquels se fier alors ?

  • Optez de préférence pour des sites d’institutions ou d’organisations sérieuses et reconnues (associations médicales, avec par exemple le site « mongeneraliste.be », organismes publics tels que la Mutualité chrétienne, associations de patients comme la Ligue belge de l’épilepsie…).
  • Méfiez-vous des sites commerciaux (industrie pharmaceutique, firmes de matériel médical etc.) qui auront tendance à orienter l’information dans le but de vous faire consommer leurs produits.
  • Privilégiez les sites proposant une certification, comme le « Honcode », ce label de qualité pour les sites parlant de santé.
  • Repérez la date de publication de l’article : est-il récent ?
  • Portez votre attention sur l’auteur : en matière de santé, mieux vaut se fier aux articles signés par des médecins.

Les forums : utiles mais pas toujours

Parmi les premiers résultats, fort est à parier qu’il y a aura l’un ou l’autre célèbre forum « santé ». Attention, il ne s’agit pas d’information médicale mais bien de communautés de malades (ou de leurs proches). Vous y trouverez principalement des témoignages, pas des réponses à vos symptômes. Lire ou participer à ces discussions risque d’augmenter votre malaise et votre anxiété, chaque participant vous donnant ses conseils personnels mais pas forcément adaptés à votre problème. Les forums sont toutefois très positifs en ce sens qu’ils permettent un soutien entre malades et l’échange d’informations sur les traitements, par exemple.

Le médecin : LE bon réflexe

Le principal problème d’une recherche « santé » sur internet résulte de l’incapacité du surfeur à trier les informations qu’il reçoit. Quels symptômes sont associés, quelles informations sont fiables et actuelles … Une démarche que le médecin est par contre habitué à faire. En quelques questions, il aura cerné de quoi vous souffrez.

Une fois le diagnostic posé, internet peut par-contre servir à mieux comprendre sa maladie (on ne retient jamais tout ce que le médecin a dit lors d’une consultation), à comparer des options de traitement évoquées ou à rechercher des alternatives, ou encore à se préparer pour un examen médical qui a été prescrit... Internet pourra alors se révéler un allié, pour le patient comme pour son médecin.