Un taux d'humidité élevé et des dégâts des eaux constituent un environnement propice aux moisissures et aux acariens.

Risques pour la santé

Les acariens et les moisissures peuvent déclencher des réactions allergiques, telles que démangeaisons oculaires et larmoiement, démangeaisons et écoulement nasal, toux, crises d'asthme et eczéma atopique.

Les moisissures peuvent également entraîner un essoufflement, ou peuvent aggraver les symptômes de l'asthme existants. Certaines espèces de moisissures peuvent même s’avérer très dangereuses, en particulier pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Que peut-on faire soi-même ?

  • Réduisez l'humidité ambiante de votre habitation. Pour ce faire, ventilez suffisamment. Si vous le souhaitez, mesurez le taux d'humidité de l'air au moyen d'un hygromètre. Le taux d'humidité de l'air idéal se situe entre 30 % et 80 % en été, et entre 30 % et 55 % en hiver. Pendant la cuisson, mettez toujours les couvercles sur les casseroles et allumez la hotte. Une fois la cuisson terminée, laissez la hotte allumée pendant encore un petit quart d'heure. Ouvrez la fenêtre si votre hotte ne fonctionne pas bien.
  • Assurez une aération suffisante après le bain, la douche ou si vous faites sécher le linge à l'intérieur.
  • Chauffez suffisamment votre habitation.
  • Évitez les fuites et les dégâts des eaux.
Autres sources de pollutions

Direction médicale de la Mutualité chrétienne, en collaboration avec le groupe de travail intermutualiste "Environnement et Santé"

Voir aussi


Téléchargement