Adoptez le « slow life » pour de meilleurs lents demains
AccueilVotre santéBien dans sa tête

Adoptez le « slow life » pour de meilleurs lents demains


Vous avez l’impression d’être constamment pressé, de courir après le temps ? Et si vous tentiez de ralentir le rythme ? Le concept du « Slow Life » (ou vie ralentie) ne date pas d’hier. En réaction au « fast living », il rejette les cultes de la vitesse, de l’obsession d’ « en faire toujours plus en moins de temps possible » et de la course contre la montre, omniprésents dans nos sociétés actuelles.

S’inspirant du mouvement « Slow Food » né en Italie, cette philosophie de la lenteur prend désormais de l’ampleur et s’étend à presque tous les domaines : art, argent, management, parentalité, sexe, « Cittaslow » (ou villes lentes qui respectent une série d’engagements dont notamment la réduction du bruit et de la circulation, l'augmentation des espaces verts et piétonniers, ainsi que la consommation de produits locaux), etc. On remarque un réel besoin de reconsidérer les activités habituelles et ce, avec toujours ce même objectif : ralentir face au rythme frénétique de la vie quotidienne pour une meilleure qualité de vie et une réflexion sur les modes de vie actuels.

Au rythme de la planète

L’idée générale derrière cette réflexion de lenteur consiste à « débrancher » et vivre au rythme des ressources de la planète. Comment l’appliquer au quotidien ? En optant pour des déplacements en transport en commun pour pouvoir lire et se poser, en s’aménageant des bulles de concentration au travail, en effectuant une seule tâche à la fois afin d’augmenter sa productivité, en éteignant son ordinateur ou son GSM lors des moments en famille, en évitant de surcharger ses enfants d’activités extrascolaires, en prenant le temps de leur raconter une histoire ou de lire un livre, en préférant les marchés locaux avec des fruits et légumes de saison, etc.

Le « slow life » revalorise petit à petit les vertus de la lenteur, trop souvent associées à la notion de perte de temps, d’inefficacité, voire de paresse et de faiblesse dans nos esprits contemporains. Ce courant ne prétend nullement qu'il faille adopter une cadence d'escargot ou ralentir par principe, mais qu’un meilleur équilibre entre rapidité et lenteur est essentiel pour une bonne qualité de vie. C’est l’idée de « vivre en pleine conscience ». Adopter le « slow life » permet aussi à ses adeptes de réfléchir sur leur rapport au temps et donc de reprendre une certaine liberté sur leur emploi du temps.

Et si le fait de ralentir vous permettait, in fine, d’être plus productif ? Réfléchissez-y !

Infor Santé, service de promotion de la santé

Voir aussi