AccueilVotre santéBien dans sa têteLe sommeil

Des conseils pour favoriser un bon sommeil


Il ne s'agit pas que de compter les moutons !

La qualité du sommeil peut être améliorée en agissant sur une série d’éléments.

Quelques astuces...

  • Pratiquez de l'exercice physique en suffisance la journée, il favorise le sommeil profond. Optez, le soir, pour des activités relaxantes (natation, yoga, marche...) ;
  • Couchez-vous et levez-vous à des heures fixes ;
  • Soyez attentif aux signes indiquant qu’il est l’heure d’aller se coucher (yeux qui picotent, paupières lourdes, bâillements…) ;
  • Tenez compte de votre rythme biologique : un lève-tôt ne doit pas forcer sa nature en allant se coucher tard plusieurs soirs de suite ;
  • Aérez votre chambre qui doit aussi être calme, sombre et pas trop chauffée (16-18°C) ;
  • Choisissez un bon matelas et un bon oreiller, ni trop mous ni trop durs, et une couette ou des couvertures légères ;
  • Evitez les boissons à base de caféine (café, thé, coca) après 17h, les soupers lourds ou épicés, l'alcool et la cigarette avant le coucher ;
  • Accomplissez chaque soir les mêmes gestes (lecture, bain...) avant d'aller dormir pour indiquer à l'organisme que l'heure du coucher est proche ;
  • Agencez la chambre à coucher de manière à ce qu'un excès de bruit et de lumière ne puisse troubler votre sommeil. Ne faites pas de la chambre à coucher un prolongement de la salle de séjour : bannissez-en la TV, la chaîne hifi, le PC...
  • Orientez vos pensées avant l'endormissement. Concentrez-vous sur un souvenir agréable au lieu de vous focaliser sur vos soucis.
  • Si vous n'êtes pas encore endormi après une demi-heure, relevez-vous et faites quelque chose d'autre jusqu'à ce que vous soyez fatigué.

Et les somnifères ?

Si vous avez épuisé toutes les possibilités de vous soigner d’une manière douce, il reste l’utilisation de somnifères.

! Attention, l’usage de somnifères ne crée pas un sommeil d’une aussi bonne qualité que le sommeil naturel.

! Les somnifères ne guérissent pas les causes de l’insomnie. Néanmoins, pendant une période difficile, et toujours après avoir demandé l’avis et une prescription à votre médecin, ils peuvent vous aider de manière passagère à passer une bonne nuit.

! Les 2 règles d’or en matière de somnifère :

  • A faibles doses
  • Pas plus d’une semaine

Notons encore que les effets secondaires des somnifères sont bien connus : risque de somnolence durant la journée, diminution de l’attention, ralentissement des réflexes, risque de chute si vous vous levez la nuit, et surtout d’accoutumance après quelques jours…

Infor Santé, service de promotion de la santé