AccueilVotre santéBien dans sa têteLe sommeil

Insomnie, ronflement et autres soucis nocturnes…


Il nous arrive à tous de passer une mauvaise nuit. Pas de quoi en faire un drame. La qualité du sommeil est influencée par une multitude de facteurs tels que le stress, les problèmes physiques ou psychologiques, le dérèglement de notre horloge biologique par un travail à pause, une alimentation trop copieuse, la prise ou l’arrêt de certains médicaments…

Toutefois, si vous dormez mal de façon répétée et que cela influence négativement vos performances pendant la journée, il faut penser à intervenir. En effet, les conséquences d’un mauvais sommeil peuvent être graves (difficultés de concentration, irritabilité, diminution de la résistance au stress et aux maladies, maux de tête, de dos…).

Qu’est-ce que l’insomnie ?

On parle d’insomnie lorsqu’une personne connaît des difficultés pour s’endormir. Mais l’insomnie, c’est aussi se réveiller plusieurs fois au cours de la nuit et avoir des difficultés à retrouver le sommeil, se réveiller trop tôt ou encore, avoir un sommeil non réparateur.
Lorsqu’elle est occasionnelle, l’insomnie a souvent une origine précise et identifiable (environnement, prise de médicament…). Quand elle est chronique (plus de 4 semaines), elle est liée à une cause spécifique (apnées du sommeil, dépression…).
L’anxiété est la source de beaucoup d’insomnies (parmi celles qui ont une cause psychologique). Il s’agit surtout de difficultés à s’endormir accompagnées de tensions et de réveils angoissés durant la nuit. Dans la journée, la fatigue se fait sentir. Pourtant, le soir suivant, l’endormissement est toujours aussi difficile. Il est alors utile d’en parler à son médecin.

Et le ronflement ?

Le ronflement est un bruit provoqué, le plus souvent quand on inspire, par une gêne au passage de l’air dans les voies respiratoires. Le problème peut être lié à une surcharge pondérale, une obstruction nasale, un repas trop arrosé ou la prise de somnifères. Le ronflement est également favorisé par le fait de dormir sur le dos.
Ronfler n’est pas synonyme de bien dormir ! Outre le bruit désagréable pour la personne qui partage sa chambre, le ronflement peut également devenir un problème pour la santé du dormeur. On sera donc attentif à surveiller l’apparition d’apnées du sommeil.
Pour ne pas ronfler, il vaut mieux ne pas dormir sur le dos, éviter l’alcool, le tabac ainsi que la prise de médicaments. Et si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui pourra vous proposer un traitement.

Infor Santé, service de promotion de la santé